Suite à la demande du ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Justice, le président de la République a autorisé le corps de la Sécurité pénitentiaire à défiler lors de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance du Gabon prévue le 17 août 2020.

Les agents de la Sécurité pénitentiaire pourront défiler dès l’année prochaine. © D.R.

 

La célébration du 60e anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté nationale sera un évènement particulier, voire exceptionnel pour la Sécurité pénitentiaire. Privé jusqu’à lors de parade sur le front de mer lors de la fête de l’Indépendance, ce corps paramilitaire ayant pour missions «l’exécution des mandats de justice, le maintien de l’ordre dans les établissements pénitentiaires et l’amendement des détenus en vue de leur réinsertion dans la société» prendra désormais part au défilé militaire comme tous les autres forces de défense et de sécurité du pays. L’annonce a récemment été faite par Edgar Anicet Mboumbou Miyakou.

«J’ai obtenu du chef de l’État que vous puissiez défiler dès l’année prochaine», a en effet annoncé le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Justice à l’occasion d’un repas offert aux agents de la Sécurité pénitentiaire en vue de la célébration du 59e anniversaire de l’indépendance du Gabon.

Selon le membre du gouvernement, «toutes les dispositions ont été prises pour que la Sécurité pénitentiaire ait une fanfare digne de ce nom» lors de son premier défilé, le 17 août 2020 à Libreville comme dans les autres grandes villes du pays. Il a assuré que «le matériel a été acheté» et sera bientôt livré à ses futurs propriétaires.

 
 

2 Commentaires

  1. Le marins dit :

    Ce ne sera nullement le 1er défilé de la Sécurité Pénitentiaire au front de mer…….Auparavant la Sécurité Pénitentiaire defilait avec les autres forces de defense et de sécurité jusqu’à 2010.Merci

  2. oko dit :

    Es ce que Ali bongo a versé les premiers salaires de 1500 agents de la sécurité pénitentiaire qui attendent depuis 5 ans leur premier salaires ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW