Bien que convalescent, le président de la République devrait prendre part aux festivités marquant le 59e anniversaire de l’indépendance du Gabon. C’est, en tout cas, ce que suggère le programme officiel rendu public le samedi 10 août.

Ali Bongo à la tribune d’honneur, le 17 août 2017. © L’Union/Sonapresse

 

Samedi prochain, ce sera le 17 août. Le Gabon célèbrera le 59e anniversaire de son accession à l’indépendance. Mais le coup d’envoi des festivités qui doivent durer deux jours, sera donné le vendredi 16 août avec le dépôt de la gerbe de fleurs au Mausolée de Léon Mba, premier président de la République gabonaise. Cette cérémonie aura lieu au Mémorial Léon Mba, à Libreville. Comme il est de tradition, le président de la République va se recueillir sur la tombe du «père de l’indépendance».

Absent vendredi 9 août, lors de la journée nationale du drapeau qu’il a instituée lors de son accession à la magistrature suprême en 2009, Ali Bongo devrait, à travers l’acte républicain du vendredi 16 août, lancer lui-même les festivités du 59e anniversaire de l’indépendance du Gabon. C’est du moins, ce que suggère le programme officiel rendu public le samedi 10 août. Selon ce programme, Ali Bongo arrivera au Mémorial Léon Mba à 9h25 pour se retirer à 10h, exactement comme le 16 août 2018.

Depuis son retour au Gabon, après son «malaise» le 24 octobre à Riyad, des doutes planent sur sa capacité à assumer les charges liées à sa fonction de président de la République. Ainsi, malgré ses audiences au palais présidentiel, plusieurs Gabonais doutent de plus en plus sur ses aptitudes et appellent à la vacance du pouvoir. Sa capacité à lancer les festivités du 17 août le vendredi 16 août 2019, et surtout à respecter le rituel, devrait permettre à plus d’un de supprimer quelques zones d’ombre et à se faire une autre idée sur sa capacité à gouverner. Ali Bongo devrait pour ainsi dire, se tenir debout pour recevoir les honneurs militaires, déposer la gerbe de fleurs et se recueillir, puis saluer les membres de la famille de Léon Mba. Soit 35 minutes.

Si tout le monde est certain qu’en soirée il prononcera le traditionnel discours à la Nation, d’autant plus que depuis ses ennuis de santé il s’est déjà prêté à cet exercice, le programme officiel prévoit qu’Ali Bongo prendra également part à la grande parade militaire du 17 août, au Boulevard de l’indépendance, en tant que chef suprême des armées. Selon ce programme, Ali Bongo arrivera comme le 17 août 2018 à 10h, mais il fera moins de temps. En effet, si en 2018 son départ du Boulevard de l’indépendance était prévu pour 12h10, ce 17 août 2019 Ali Bongo est censé se retirer à 11h20. Le format du défilé est allégé d’une heure, ce qui suggère une réduction des effectifs de contingents appelés à défiler.

Après le rendez-vous manqué du 9 août, le chef de l’État gabonais est donc attendu les 16 et 17 août 2019 afin de célébrer pour la neuvième fois consécutive, depuis son accession à la magistrature suprême, les festivités marquant la fête de l’indépendance. Ce sera sa première apparition du genre depuis son retour au Gabon, après sa longue convalescence au Maroc.

 
 

1 Commentaire

  1. Gayo dit :

    Qui arretera cet etre rempli de malices qui bloque notre pays.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW