Adjudicataire de la phase 2 du projet Central African Backbone (CAB4) au Gabon, la compagnie sud-coréenne KT Corporation (ancien Korea Telecom) prévoit de livrer le chantier en mai 2019, avec la connexion en fibre optique du Gabon au Cameroun et à la Guinée Equatoriale.

Les employés sur le chantier du lancement des travaux de fibre optique interconnecté entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée Equatoriale. © Facebook/Patrick Essono

 

Huit mois après la livraison officielle de la première phase dans la ville de Bakoumba dans la province du Haut-Ogooué par la China Communication Service International (CCSI), le tour deviendrait revenir à KT Corporation dans cinq mois. La compagnie sud-coréenne souhaite livrer la seconde phase du CAB4 en mai 2019. Wookun Hwang, son patron, l’a garanti à Guy-Bertrand Mapangou, le 19 décembre, à la faveur d’une séance de travail à Libreville.

Ayant officiellement lancé à Meyo-Kyé (Bitam), en septembre 2018, les travaux de pose de la fibre optique, le responsable de KT assure que, trois mois après, «le projet CAB4 se déroule bien, et KT ne ménage aucun effort pour livrer le chantier dans les délais». Le leadeur sud-coréen de l’installation de réseau de télécommunication ajoute que les travaux qui seront livrés seront «de haute qualité».

«La seconde phase de ce réseau optique part de Booué jusqu’à Meyo-Kyé à la frontière avec le Cameroun et de Lalara à Lambaréné», informe Guy-Bertrand Mapangou, le ministre d’Etat en charge de l’Economie numérique. Financé par la Banque mondiale, le linéaire de cette phase devant relier le Gabon au Cameroun et à la Guinée Equatoriale est long de plus de 6000 kilomètres.

 
 

pas de Commentaire

Soyez le premier a commenter.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW