L’Église catholique va organiser du 30 juillet au 4 aout le Forum international des jeunes (Fij). Cette plateforme de «nouvelle évangélisation africaine et à l’africaine» qui accueillera l’éclectique cardinal Robert Sarah, entre dans le cadre de la célébration du jubilé des 175 ans de l’Église catholique au Gabon.

Serge Patrick Mabickassa (au milieu), lors du point presse. © Gabonreview

 

L’Église catholique du Gabon va célébrer le 28 septembre la clôture du jubilé de ses 175 ans d’existence. Lancées le 28 septembre 2018, les actions prévues pour ce temps d’action de grâce, de repentance, de reconversion de joie et d’allégresse réunissant les catholiques du Gabon vont s’étalées jusqu’au 29 septembre 2019. Dans le cadre de ces festivités, un Forum international des jeunes (Fij) sera organisé du 30 juillet au 4 août. C’est une plateforme de «nouvelle évangélisation africaine et à l’africaine». Dans un point presse, le 6 juillet, l’abbé Serge Patrick Mabickassa a indiqué que le souci premier du Fij est de «communiquer l’espérance et la vie gage d’un dynamisme réel pour construire et réussir sa destinée». Pour lui, c’est une réponse à l’appel lancé par le pape Jean-Paul II à tous les pasteurs et baptisés tout au long de son pontificat.

Placé sous le thème «Plus vite, plus haut, plus fort… Christ est vivant, l’Afrique vivra», ce forum qui est à sa septième édition veut amener les jeunes à se reconstruire sur les plans spirituel, affectif et mental. Selon l’abbé Serge Patrick Mabickassa, il ne se passe pas un mois au Gabon sans qu’on ne lise dans les journaux des titres du genre «Proxénétisme au sein des établissements scolaires», «Un gamin de 12 ans poignardé à mort par un de ses camarades». Ce qui pour lui, témoigne de l’ampleur des violences auxquelles font face les jeunes aujourd’hui et qui, dit-il, «insidieusement sont source de traumatisme et de décrochage scolaire compromettant ainsi leur avenir».

D’où l’intérêt de ce forum qui sera rehaussé par la présence du cardinal Robert Sarah, une personnalité très inspirante. Archevêque de Conakry, de 1979 à 2001, il est fait cardinal par Benoît XVI en 2010 et est préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements depuis 2014. «Il est régulièrement cité parmi les cardinaux papabile», a indiqué l’abbé Serge Patrick Mabickassa.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW