L’animatrice de l’émission «Santé au quotidien» à Radio Gabon, ancienne de Gabonreview, d’Africa N°1 et de Radio 2, Ida Randet a été retrouvée morte le 22 octobre 2016, dans sa maison à Plaine-Orety.

Ida Randet. © Gabonreview

Ida Randet. © Gabonreview

 

La grande famille des communicateurs gabonais est endeuillée par le décès de la productrice et animatrice radio, Ida Randet, survenu dans la nuit du 20 au 21 octobre dernier à son domicile, sis à Plaine-Orety dans le deuxième arrondissement. Selon des sources concordantes, elle aurait succombé à une crise cardiaque. Discrète et délicate, elle passait presque inaperçue aux yeux de plusieurs de ses collègues et confrères qui s’interrogent aujourd’hui sur ce départ «précipité».

Ida Randet. © Facebook

Ida Randet. © Facebook

«Je n’ai pas cru un seul instant parce que je ne pouvais pas imaginer que jeune et brillante qu’elle était, fille sans problème, sympathique, toujours ouverte, conseiller qu’elle était, qu’elle puisse nous quitter à la fleur de l’âge. Ida Randet, m’appelait padre, c’est le nom que beaucoup de collaborateurs et collaboratrices d’Africa numéro 1 et de sa génération m’ont donné», a déclaré avec vive émotion, celui qui fut son mentor dans le domaine radiophonique, Jean-Christ Mandama.

«C’est une des références dans notre domaine que nous venons de perdre», précise-t-il. Elle était très différente de bien d’autres animatrices radio et télé. «Nous venons de perdre une talentueuse personnalité de la communication. Vous ne pouvez pas imaginer que dans la plupart des spots télévisuels ou radios, la voix était celle de mademoiselle Ida Randet. Elle était devenue une référence de par sa voix. Elle avait bon cœur, était simple et abordait tout le monde ; une professionnelle que j’aurais du mal à oublier et à faire remplacer», a poursuivi le régisseur d’antenne en chef chargé de la programmation et de la publicité à Africa n°1.

Si elle avait choisi de mettre de la discrétion dans la conduite de son passage terrestre, ses qualités intrinsèques se sont très vites révélées à ceux et celles qui ont eu l’occasion de la côtoyer. «Ida Randet était une battante. Même si au premier abord quand vous l’approchez, elle ne reflétait pas cela. Vraiment ce que je retiens c’est que c’était quelqu’un de très discret. Elle nous donnait toujours l’impression de ne pas vouloir gêner. Je retiens son combat qui n’était pas un combat féministe, mais celui d’exister de par son travail, et son nom. Elle ne regardait pas la plastique mais l’intérieur», a témoigné une des ses anciennes collègues d’Africa n°1, Fanny Ella Assa.

Animatrice radio à Africa n°1 entre 1997 et 2003 où elle avait entamé une carrière professionnelle alors qu’elle était encore étudiante en faculté de Droit, à l’Université Omar Bongo, Ida Randet fera profiter son savoir-faire et savoir être au sein de plusieurs rédactions de la capitale gabonaise : Black FM, RTG 2, Gaboneco.com et Radio Gabon, où elle posera ses valises jusqu’à ce que sa voix s’éteigne. Elle aura également participé, jusqu’en 2013, à la naissance de Gabonreview dont elle tenait alors les rubriques «People» et «Culture». Elle laisse derrière elle, un fils, une famille sa famille de communicateurs.

 

 
 

10 Commentaires

  1. KOUMATSENGUE dit :

    QUE DIEU AIT TON ÂME IDA, TA MORT ME CHOQUE, J’AIMAIS T’ÉCOUTER SUR BLACK FM 102 À L’ÉMISSION LA MATINALE. QUE TU REPOSES EN PAIX.

  2. Mombo Do Rosario étienne dit :

    Paix à son âme.

  3. léandre ndambo dit :

    Ida Randet, un nom, une jeune dame des plus aimable, professionnelle. Une collaboration sans anicroches, des souvenirs indélébiles sur les ondes de la radio panafricaine.Courage aux familles endeuillées ( famille biologique, collègues de travail, amis et connaissances)…. inquiétons -nous du silence de nos amis, car, le silence peut- être un replis, une détresse. Ida…

  4. leokhardo leokhardo dit :

    elle était dotée d’une voix très timbrée, très souple, pleine, intense… Extrêmement nasale, mais avec un rayonnement doux qui caractérisait Ida Randet, cette couleur vocale manquera au paysage audio visuel gabonais…

  5. Fernand LEPOKO dit :

    Un être, comme on n’en rencontre pas beaucoup sur cette planète. Une voix exceptionnelle, un véritable trésor. Ton départ est carrément une tragédie Ida.

  6. LEKORO dit :

    Merci pour ton passage inoubliable. Que le tout puissant veille sur ton âme. Va en Paix . Respect ma kombi .

  7. DJIEMBI KOUMBA dit :

    Mon grand frère était la seule identité par laquelle tu m’abordais car m’appeler par mon nom était me manquer de respect. Ida quel désastre ce sommeil qui vient de t’emporter a semé en moi?
    Que le seigneur te garde et te préserve dans toute sa plénitude.
    De la haut ou tu es restes comme tu l’a été avec nous ci-bas.

  8. Patrick dit :

    Ida,

    Ton départ brusque pour l’éternité a laissé un coeur en peine; mais cela tu ne le sauras jamais! Lorsque ton frère Ghislain me demanda un coup de pouce en 1996, j’ignorai à quel point cela te soulagerait. Pour aider, j’ai feins de renoncer à une terrible épreuve. Depuis, nous nous sommes perdus de vue. Et lorsque j’apprends ta disparition, je veux me rendre auprès des tiens pour dire mon chagrin. Mais j’ignore où ils se trouvent. Que deviennent-ils? Est-ce que mon ami Ghislain se souvient-il encore de moi? Pourrais-je seulement voir le fils pour lequel nous nous étions rendus tous les trois (Ida, Ghislain et moi) à la mairie du 6e arrondissement, plus de 20 ans plus tard?

    Repose en paix!

  9. Delvryn Leandre dit :

    Je t’ai connu chère Ida, par le canal de Prince. Très vite, tu es passé d’amie à grande soeur.
    J’ai des larmes en pensant à toi et surtout à ta triste mort…répose en paix miss Ida Randet, ta voix est immortelle.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW