Le ministère de l’Économie a présenté le 9 janvier, sur sa page Facebook, le portail fiscal «e-tax». Celui-ci dédié aux entreprises pour déclarer et payer leurs impôts en ligne.

Le portail fiscal gabonais dénommé « e-tax », qui permet aux entreprises de déclarer et de payer leurs impôts en ligne. © D.R

 

L’administration fiscale se dématérialise et se rend accessible pour les entreprises locales, à travers etax.dgi.ga, la nouvelle plateforme de télépaiement de taxes. Réalisé dans le cadre du programme de modernisation des services de la Direction générale des impôts (DGI), en partenariat avec le Trésor public et l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF), ce portail Internet permet aujourd’hui d’effectuer les démarches courantes en ligne. Le contribuable pourra payer les impôts, obtenir des formulaires de déclarations, effectuer des simulations de calcul d’impôt, consulter leur compte fiscal, etc.

Selon le ministère de l’Économie, l’usage de ce système va permettre de déclarer et payer plus de 90% des bordereaux déclaratifs dont les taxes suivantes : TVA, acomptes et solde de l’impôt sur les sociétés, retenues à la source sur les salaires, précomptes de 9,5% sur les prestations de services. La plateforme en ligne offre un gain de temps mais aussi une fiabilité des données pour l’État et la réduction des dépenses en consommables.

«Vous n’avez plus à vous déplacer ni à effectuer la moindre démarche auprès de votre centre des impôts ou de votre banque : tout est maintenant saisi et transmis simplement et rapidement depuis votre espace personnel sécurisé e-t@x. Vos déclarations, ordres de paiement, quittances, etc. sont archivés et peuvent être téléchargés ou imprimés à tout moment sur votre espace», a assuré le ministère de l’Économie.

Cependant, le portail e-t@x est dans un premier temps, ouvert exclusivement aux contribuables rattachés à la Direction des grandes entreprises (DGE), à celles adhérentes au Centre des impôts des moyennes entreprises d’Owendo et au centre des impôts des moyennes entreprises de Port-Gentil.

«S’agissant de la prise en compte des particuliers, celle-ci se fera via l’application Mobit@x en cours de développement à la direction générale des impôts», indique le ministère de l’Économie et des Finances.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW