Le championnat national de football féminin s’est achevé le 19 avril 2015 avec la victoire de l’équipe de l’Estuaire, les Requins du Como. L’évènement était suivi par les épouses de nombreux ministres.

Une phase du championnat national Tchibanga-2015 © Gabonreview

Une phase du championnat national Tchibanga-2015 © Gabonreview

 

Débuté le 12 avril dernier à Tchibanga, dans le Sud-ouest du pays, le premier championnat national de football féminin s’est achevé en apothéose, le dimanche 19 avril 2015, au stade Dialogue, par la victoire sans bavure de la sélection de l’Estuaire 1, les Requins du Como, large vainqueur de son adversaire, Mbilasuku du Haut-Ogooué. Celui-ci a été étrillé par 6 buts à 2 au cours d’une rencontre à sens unique dominée par les filles de Diane Kaboré (coach), conduite par leur capitaine, l’intraitable Winnie Mapangou, milieu offensif du Claix Football, club français de 2e division.

Un stade plein de joueuses de football et un moment de jeu. © Gabonreview

Un stade plein de joueuses de football et un moment de jeu. © Gabonreview

Désignée meilleure joueuse du tournoi, et meilleur buteur avec 11 réalisations à son compteur, Winnie a éclaboussé la compétition par son talent, aidée en cela par les virevoltantes Louise Yog Atouth et Flora Bouyi. C’est donc la meilleure équipe du tournoi qui a remporté sans surprise cette première édition à la grande satisfaction du public et des membres de la Fédération gabonaise de football.

«Tchibanga-2015 va vraiment nous manquer. Au niveau organisationnel, ce fut une réussite totale. En parlant d’engouement, le public a répondu massivement à l’appel de la Fegafoot. Le stade Dialogue de Tchibanga était toujours plein, même après l’élimination de notre sélection provinciale. Chapeau à la Fédération gabonaise de football pour ces moments de bonheur», a confié un habitant de Tchibanga à l’issue de la compétition.

A son tour, Bérangère Minang, présidente de la Commission fédérale du football féminin, s’est déclarée satisfaite du déroulement de la compétition. «Je suis véritablement satisfaite du déroulement de cette compétition. Pour la première fois toutes les provinces du pays étaient représentées. Tout au long des matches, l’ambiance était au rendez-vous. Mon autre satisfaction réside au niveau de l’engagement des joueuses. En effet, l’objectif principal pour nous était de détecter des talents susceptibles d’intégrer nos différentes équipes nationales juniors et A. La Direction technique nationale était présente pour apprécier. Nous avons découvert justement de nouveaux talents qui ne demandent qu’à travailler encore un peu plus. Nous sortons donc de cette épreuve convaincue que nous sommes sur la bonne voie».

Apres plusieurs années d’hibernation, le football féminin redevient l’une des priorités la Fegafoot. La première action aura été d’initier, il y a quelques mois, des journées de réflexion à ce sujet, suivies du tournoi de Tchibanga. Ce premier championnat national a été suivi avec attention par les épouses de certains ministres, dont l’épouse du chef du gouvernement Hélène Ona Ondo, marraine du football féminin gabonais, celles des ministres des Sports et de la Défense, mais aussi et surtout par Marie-Françoise Dickoumba, ministre délégué à la Prévoyance sociale et marraine du tournoi. Enfin, la troisième place du championnat a été occupée par la sélection de l’Ogooué-Ivindo, et la dernière par celle de la Ngounié.

 

 
 

2 Commentaires

  1. Blaise nicolas dit :

    Félicitation aux femmes pour un début ce n’était pas mal.

  2. Blaise nicolas dit :

    On espère que la prochaine édition sera aussi passionnant.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW