Après plusieurs jours de tractations, Denis Bouanga s’est finalement engagé avec Saint-Étienne (D1 française), le 9 juillet, pour une durée de quatre ans. Son ancien club, Nîmes, récupère 5 millions d’euros (3,2 milliards de francs CFA) dans la transaction.

Denis Bouanga s’est engagé avec Saint-Etienne. © asse.fr

 

Dans les tuyaux depuis quelques jours, le transfert de Denis Bouanga à Saint-Étienne (D1 française) a été officialisé le 9 juillet. L’ancien milieu offensif de Nîmes a rejoint les Verts avec lesquels il s’engagé jusqu’en 2023. L’international gabonais a exprimé sa satisfaction de rejoindre le 5e du championnat français la saison passée.

«C’est une grande fierté et un honneur de signer à l’ASSE. Je n’aurais jamais pensé rejoindre un club aussi mythique qui s’apprête à jouer la coupe d’Europe. Pour moi, c’est une nouvelle étape dans ma carrière et j’espère franchir un palier sur le plan personnel. Je suis motivé à l’idée de découvrir le public stéphanois avec le maillot Vert sur les épaules», s’est réjoui Denis Bouanga.

L’ailier polyvalent sort d’une saison convaincante avec les Crocos, durant laquelle il a disputé 38 matches, pour huit buts et cinq passes décisives toutes compétitions confondues. De belles performances ayant suscité l’intérêt de clubs français, italiens, allemands et même anglais. Le joueur de 24 ans a finalement opté pour la France et Saint-Étienne, où il souhaite continuer sa progression.

Un transfert visiblement facilité par Pierre-Emerick Aubameyang, ancien joueur de Saint-Étienne de 2011 à 2013. L’international gabonais aurait conseillé à son coéquipier en sélection de rejoindre les Verts. S’il a perdu l’un de ses meilleurs éléments, Nîmes réalise cependant une belle opération. Acheté à Lorient (D2 française) à 3 millions d’euros (près de 2 milliards de francs CFA) en 2018, Denis Bouanga a été cédé aux Verts contre un chèque de 5 millions d’euros (3,2 milliards de francs CFA).

 
 

1 Commentaire

  1. EHYA O.R dit :

    Félicitations! petit frère…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW