28 arbitres d’élite ont pris part à un stage de formation au siège de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), du 2 au 8 septembre à Owendo. Une semaine durant laquelle les hommes en noir ont revisité plusieurs notions d’arbitrages à travers des ateliers.

Les arbitres gabonais à l’issue de leur formation d’une semaine, le 8 septembre 2019 à Owendo. © Capture d’écran / fegafoot.ga

 

En attendant la reprise du championnat national de football, 28 arbitres gabonais ont été outillés lors d’un stage, au siège de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), à Owendo. Organisé par la Commission centrale des arbitres (CCA) de la Fegafoot, du 2 au 8 septembre, ce cours d’arbitrage a permis d’entretenir les stagiaires sur plusieurs sujets.

Il s’agit notamment des lois du jeu, la faute de main, les fautes dans la surface de réparation, le penalty, etc. Le stage a été animé par cinq experts de la Fédération internationale de football association (FIFA). «Ce n’est pas tout que d’assister à un stage», a confié un expert mauricien. «Il faut avoir ma grandeur d’esprit pour appliquer ces règles dès la reprise du prochain championnat», a affirmé Lim Chong, relayé par L’Union.

Sa collègue ivoirienne, pour sa part, a invité les autorités sportives locales à organiser de telles rencontres au sein des ligues provinciales, «afin que les instructeurs techniques FIFA locaux instruisent les secrétaires généraux des clubs, les entraineurs et les joueurs». Selon Jeanne Ayenoué, cela permettrait de «réduire les incompréhensions parfois inutiles sur les lois du jeu».

Sept arbitres FIFA, cinq arbitres fédéraux et 20 arbitres interligues ont pris part à ce cours d’arbitrage. Quatre ont été recalés pour condition physique insuffisante.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW