Le président du CF Mounana vient de se faire reprendre par le ministre des Sports, après sa sortie dans L’Union du 5 février. Le paiement échelonné de la subvention aux clubs est l’un des points à l’origine de cette «guéguerre».

Franck Nguema (à gauche) répond à Patrick Opiangah. © Montage / Gabonreview

 

Le ministre des Sports n’a pas apprécié la sortie du président du CF Mounana dans L’Union du 5 février. Dans un droit de réponse publié dans le quotidien progouvernemental, Patrick Opianga a réagi à l’expression du «dépit» de Franck Nguema sur Facebook, le 29 janvier, face aux «agitations démagogiques des membres du Bureau de l’Association des clubs de football professionnel».

«Cette publication a développé bien de propos désobligeants et discourtois à l’égard des présidents, fondateurs et dirigeants des clubs de football. Une telle sortie médiatique ne peut laisser sans réaction», a écrit Patrick Opianga, provoquant la réaction du ministre des Sports, dans un post sur Facebook. «Hervé-Patrick Opiangah est-il dirigeant du Bureau de cette association ? Je réitère, quels sont les résultats du football national sur le continent avec les dizaines de milliards FCFA de subventions de l’État aux clubs de 2012 à 2018 ?», a demandé Franck Nguema.

Lors de la sortie ayant motivé le droit de réponse de Patrick Opianga, le ministre des Sports avait regretté la menace de gel du championnat national de football par les clubs, à l’issue de la 1re journée. Franck Nguema s’était dit «dépité» par les «agitations démagogiques» des dirigeants des clubs de 1ère et 2e division.

Dans sa réponse au président du CF Mounana, le ministre des Sports a une nouvelle fois confirmé que Gabon Oil Company a avancé 50% de son sponsoring national, soit 500 millions francs CFA. «Et depuis quand l’État débloque 100% de la subvention avant le championnat de National Football ? Le déblocage des fonds aux clubs de football s’est toujours fait en 2 phases. Le reste n’est que pure polémique stérile», a rappelé Franck Nguema, avant d’adresser une petite pique à Patrick Opianga : «Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude». Le président du CF Mounana appréciera.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW