À l’issue de son assemblée générale tenue le 24 août à Libreville, le TP Akwembe a affiché ses ambitions : renouer avec son lustre d’antan. Un objectif qui passe par la reprise des activités sportives de la formation.

Le TP Akwembe, en janvier 2013 au stade de Nzeng-Ayong à Libreville. © D.R.

 

Disparu des radars depuis plusieurs saisons, le TP Akwembe refait parler de lui. À l’issue d’une assemblée générale tenue le 24 août à Libreville, les dirigeants du club ont décidé d’amorcer une nouvelle ère. «Aujourd’hui, la force du club ce sont les aînés et les anciens joueurs, sans compter les habitants de Montagne-Sainte (3e arrondissement de Libreville, ndlr)», a affirmé le président actif du TP Akwembe.

«C’est sur eux que le club va s’appuyer pour retrouver son lustre d’antan», a ajouté Melvin Indjendjet Ngondjout sur Gabon 1ère. Créé en 1994 par des jeunes de Montagne-Sainte et des membres de la famille Ngondjout, le TP Akwembe a joué les premiers rôles dans le championnat de D1, une dizaine d’années. Le club a été relégué en D2 à l’issue de  la saison 2005, avant de disparaître complètement des radars.

Le club Melvin Indjendjet Ngondjout ambitionne ainsi de renouer avec son passé, marqué notamment par un quart de finale en coupe de la Confédération africaine de football (Caf), en 2002. «Par rapport au modèle que nous avons élaboré, nous ambitionnons de rejouer la coupe d’Afrique dans cinq ans au plus tard. Et nous allons nous battre pour y parvenir», a promis le président du club.

Pour se donner les moyens de ses ambitions, le club de Montagne-Sainte mise sur un recrutement qualitatif. «Nous nous apprêtons à lancer un tournoi de détection. Il va débuter en septembre et durera 10 jours. Ce tournoi sera joué sur deux stades à Libreville (La Nation et Bessieux, ndlr)», a conclu Melvin Indjendjet Ngondjout.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW