Au cours de sa réunion avec les présidents de clubs, le 14 juillet à Libreville, la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) a annoncé le réajustement du championnat de 1re division, qui repasse à la formule classique de poule unique avec une phase aller et retour. Par contre, la Coupe de la ligue est suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Des joueurs de Mangasport brandissant le trophée de vainqueur de la première édition de la Coupe de la ligue nationale de football. © L’Union/Sonapresse

 

Réformé sous Alain-Claude Bilie-By-Nze, le championnat de football de 1re division va renouer avec l’ancienne formule. À l’issue d’une rencontre avec les clubs de première division, 14 juillet à Libreville, la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) a annoncé le retour du National-Foot à la poule unique avec la phase aller et retour.

Ainsi, sera déclaré champion du Gabon le club qui aura, à l’issue de toutes les journées, engrangé le grand nombre de points, a indiqué le président de la Linaf. Cette décision répond à «la nécessité de rendre le championnat professionnel», a justifié Brice Mbika Djambou. Le passage aux play-offs avait été décidé en cours de saison 2017-2018 pour terminer le championnat national et permettre de désigner les équipes devant représenter le Gabon aux compétitions africaines. Un modèle qui a été maintenu la saison suivante.

S’agissant du démarrage du championnat, pour le compte de la saison 2019-2020, le président de la Linaf s’est voulu prudent. «Les choses n’ont pas encore été bouclées avec le ministre sur la date exacte. S’il est vrai que nous avons envisagé la date du 3 août, vous conviendrez que nous avons pris du retard. Il est difficile de confirmer cette date au regard des modalités pratiques permettant de lancer une saison sportive. Donc nous attendons et nous verrons s’il faut proposer d’autres dates», a affirmé Brice Mbika Djambou.

Lors de cette réunion avec les présidents de club, la Linaf a également décidé de la mise en sommeil de la Coupe de la Ligue. Selon Brice Mbika Djambou, la Coupe de la ligue est «considérée aujourd’hui comme une compétition de trop». Face aux difficultés techniques et financières actuelles, «le ministère des Sports et la Linaf ont décidé de sursoir à la compétition, tout en explorant les éventuels sponsors devant prendre la charge de l’organisation les saisons prochaines».

La suspension permettra également aux dirigeants du football gabonais «d’examiner et d’analyser les débouchées de cette compétition», a conclu Brice Mbika Djambou.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW