Qui sont les footballeurs gabonais les mieux payés ? Une réponse à laquelle répond ce top 5 dominé de très loin par Pierre-Emerick Aubameyang. L’attaquant d’Arsenal (D1 anglaise) émarge à 10,5 millions d’euros (6,8 milliards de FCFA) par an.

©allbluedaze.com

 

Pierre-Emerick Aubameyang le footballeur gabonais le mieux payé en 2019, avec un salaire annuel brut de 6,8 milliards de FCFA. © foxsportsasia.com

Le football ne cesse de se développer financièrement au fil des années et génère par conséquent de plus en plus de revenus. Une évolution exponentielle qui engendre logiquement une impressionnante flambée des émoluments des acteurs du rectangle vert. Où se situent les Gabonais dans ce tourbillon financier ?

Les joueurs évoluant en Angleterre se taillent la part du lion dans le top 5 des Gabonais les mieux payés. En tête de liste, l’on retrouve logiquement Pierre-Emerick Aubameyang. Transféré de Dortmund (D1 allemande) vers Arsenal (D1 anglaise) en janvier 2018, l’avant-centre émarge à 10,5 millions d’euros (6,8 milliards de FCFA) par an.

Juste après, l’on retrouve Mario Lemina. Arrivé à Southampton en 2017, le milieu de terrain a un salaire annuel de 4,4 millions d’euros (2,8 milliards de FCFA). Le top 3 est complété par Bruno Ecuele Manga. Troisième plus gros salaire de Cardiff (D1 anglaise), le défenseur perçoit 1,7 million d’euros (1,1 milliard) par an. En 4e position arrive l’actuel «enfant terrible» du football gabonais : Didier Ndong.

Le joueur box to box qui évolue désormais avec Guingamp (D1 française) après son expérience douloureuse à Sunderland (D3 anglaise), empoche 960 000 euros (629 millions de FCFA) par an. Ce top 5 est complété par Axel Meye. L’attaquant qui a rejoint Qadsia Sporting Club Kullar (D1 koweïtienne) en 2018, cumule à 700 000 euros (459 millions de FCFA) de salaire annuel.

L’on pourrait aussi ajouter à ce classement André Biyogo Poko, qui touche environ 600 000 euros (393 millions de FCFA) annuels avec Göztepe (D1 turque). Ou encore, Denis Bouanga. Le Gabonais de 24 ans perçoit 420 000 euros (275 millions) par an avec Nîmes (D1 française). Par ailleurs, ces émoluments renvoient à la rémunération globale avant prélèvements (salaire brut). Ils pourraient donc être moindres ou plus conséquents, avec l’ajout des primes et autres bonus.

 
 

3 Commentaires

  1. Olsen dit :

    Ce Messieurs sont les personnalités les plus riches du GABON car ils ne feront jamais d’enquêttes pour des biens mals acquis, contrairement à nos pseudos politiciens majorité, comme opposition.

  2. moundounga dit :

    Bjr. je valide OLSEN. Pourquoi pas un futur PR parmi ces gars là ?

  3. bassomba dit :

    Dommage qu’ils n’aient pas une âme de mécènes pour des oeuvres caritatives dans leur pays comme on en voit ailleurs. Excepté Bouanga ou Lemina (je ne me souviens plus lequel des deux)qui avait offert pour quelques milliers d’euros des crèmes aux albinos du pays.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW