Prévue le 14 octobre, le déplacement des Panthères à Juba pour le match retour face au Soudan du Sud, comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019, a été reporté au lendemain. La sélection nationale a refusé de s’embarquer à bord de l’avion affrété par le Fonds national de développement du sport (FNDS).

Les Panthères du Gabon ont refusé de s’embarquer dans l’avion initialement affrété pour leur déplacement à Juba (image d’archives). © Gabonreview

 

L’euphorie de la victoire des Panthères face au Soudan du Sud a laissé place à une «mutinerie» de Pierre-Emerick Aubameyang et ses coéquipiers. En cause de ce mouvement ayant fait le tour des réseaux sociaux le week-end écoulé, les commodités de déplacement de la sélection nationale à Juba, le 14 octobre, pour le match retour face au Soudan du Sud. Une rencontre comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019.

«Au terme des discussions, hier soir (14 octobre, ndlr), entre l’administrateur général du Fonds national de développement du sport (FNDS), le secrétaire général du ministère des Sports, le sélectionneur et les joueurs représentés par le capitaine Pierre-Emerick Aubameyang, sont restés sur leur position de ne pas prendre l’appareil loué par le FNDS qui ne garantissait pas toutes les commodités nécessaires de voyage pour des sportifs en compétition», a déclaré la Fédération gabonaise de football (Fegafoot).

Selon des sources proches du dossier, le FNDS aurait affrété un avion low-cost au coût «modeste» de 62 millions de francs CFA. La situation a finalement connu un dénouement heureux. «Sur instruction des plus hautes autorités (…) un avion de plus de 140 places vient d’être mis à la disposition de l’équipe nationale», a affirmé la Fegafoot. Les Panthères ont finalement pris l’avion aux petites heures du matin ce 15 octobre.

Une «affaire» qui aurait privé les Panthères de leur capitaine, qui n’aurait pas fait le déplacement à Juba. Pierre-Emerick Aubameyang a clairement exprimé son mécontentement suite aux péripéties liées à cette situation.

 
 

3 Commentaires

  1. AIRBORNE dit :

    “La sélection nationale a refusé de s’embarquer à bord de l’avion affrété par le Fonds national de développement du sport”, ecoutez nous on s’en fou. Mais ou est le Boeing d’Ali pour amener ces gars là, puisque les panthères c’est son équipe de football dont il est le président fondateur cogérée avec sa famille et amis, la preuve est que les banderoles des panthères affiche Ali en arrière plan, donc ce n’est plus l’équipe nationale du Gabon, car l’équipe nationale est morte avec Azingo nationale avec son stade omnisports Omar Bongo, il n’y a pas Omdimba. Bon, les enfants ont raison de bouder les conditions de transport et de voyage à moindre cout, alors qu’il y a des moyens pour ça. Ce qui nous intéresse c’est la qualification et la coupe de la CAF.

  2. LE SAGE dit :

    Mon intervention n’a rien à voir avec le sujet du jour.
    Je me demande pourquoi la FEGAFOOT n’organise pas les matchs dans les autres stades qui pourrissent à POG et OYEM?
    Les autres provinces sont aussi des supporteurs des Panthères.
    Yako pensez un peu à nous.
    Merci.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW