Le sélectionneur national a été placé sous l’autorité de l’Office national de développement de sport et de la culture (ONDSC), au détriment du ministère des Sports. Le sélectionneur de l’équipe nationale et les joueurs deviennent ainsi des salariés de l’ONDSC.

Le directeur général de l’ONDSC Joannick Obiang Ngomo et le sélectionneur national, Patrice Neveu. © Gabonreview

 

Jusqu’ici géré par le ministère des Sports, le sélectionneur du Gabon a été placé sous l’autorité de l’Office national de développement de sport et de la culture (ONDSC). Les contours de ce transfert ont été déclinés lors d’une rencontre entre le patron de l’ONDSC et le coach de l’équipe nationale, le 2 octobre à Libreville.

La délégation des pouvoirs à l’ONSDC est motivée par la nécessité d’éviter toute confusion, assouplir les procédures administratives et assurer un meilleur suivi des contrats du sélectionneur national. Le tout, pour garantir de meilleurs résultats de l’équipe nationale.

Dans cette nouvelle collaboration, «les joueurs et le sélectionneur national deviennent des salariés de l’ONDSC. Le contrat de Patrice Neveu est divisé en deux parties. La première partie court jusqu’en 2020 alors que la deuxième partie arrive à échéance en 2022», a expliqué le directeur général de l’ONSDC.

Toutefois, a insisté Joannick Ngomo Obiang, le renouvellement du contrat de Patrice Neveu est conditionné par de «meilleurs résultats de l’équipe nationale, notamment la qualification à la Coupe d’Afrique des nations 2021 prévue au Cameroun». Une nouvelle collaboration dans laquelle le sélectionneur entend pleinement s’impliquer.

«Depuis ma prise de fonction, tout a été mené avec beaucoup de sérieux de rigueur. J’ai eu tous les moyens pour que j’accomplisse ma mission dans les meilleures dispositions jusque-là. Mon ambition est de fédérer tout le pays autour du drapeau. Parce que le Gabon est un pays à fort potentiel. Il reste à le travailler pour atteindre de meilleurs résultats», a déclaré Patrice Neveu. Ce dernier est cependant conscient que tel un maçon, il sera jugé au pied du mur.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW