Format ayant permis de la célébrer la fête de la jeunesse au Gabon, le Forum national jeunesse et emplois verts, tenu du 6 au 8 juin, a récompensé trois startups.

Caroline Mimboui Nguéma clôturant le forum. © Gabonreview

 

Du 6 au 8 juin, s’est tenu à Libreville le Forum national jeunesse et emplois verts (FNJEV). Format à travers lequel pendant trois jours, de jeunes porteurs de projets ont célébré la fête nationale de la jeunesse. À travers diverses thématiques, ils ont pu échanger avec des experts sur les opportunités d’emplois verts. Certains ont présenté des projets devant un jury d’experts qui a retenu les 20 meilleurs projets qui bénéficieront d’un accompagnement spécifique du ministère de l’Emploi, de la Jeunesse, de la Formation professionnelle, de l’Insertion et de la Réinsertion. Parmi eux, trois se sont distingués et ont été primés à l’issue du FNJEV.

Afane Edou recevant son prix. Et, photo de famille avec les lauréats. © Gabonreview

Le premier prix, un chèque de 3 millions de francs CFA, a été décerné à Tchouindo Afane, fondateur du Réseau gabonais pour l’environnement et le développement durable (RGEDD), pour son projet Libreville plages propres, dans la catégorie projet en activité. L’opération consiste à ramasser du plastique et a permis au RGEDD d’avoir des clients prêts à acheter ce plastique, mais sous forme de granulés. Il est donc question pour le réseau de trouver des moyens pour acheter du matériel pour cette première transformation afin de livrer au minimum 40 tonnes au client prêt à en acheter. «On a également pensé à mettre sur les plages de Libreville des bacs à ordures de proximité avec un code couleur pour nous permettre d’installer le tri. Il y aura des espaces publicitaires sur les deux côtés. Les fonds permettront de payer les gens qui travailleront», a indiqué Afane Edou.

Les deux autres prix sont sortis de la catégorie projet en création. Le deuxième, un chèque de 2 millions de francs CFA, a été décerné à Dave Ongouori pour son projet Développement des activités maraîchères professionnelles durables et respectueuses de l’environnement. Le troisième quant à lui, un chèque de 1,5 million de francs CFA, est revenu à Vignolas Davy Bekale Mezui, avec le projet Biotech lab. Soit, une startup permettant de valoriser les déchets organiques, la biomasse, en énergie. «Lorsque ce procédé est fini, nous obtenons deux éléments : le biogaz (énergie) et le digesta pour produire de l’engrais bio», a-t-il expliqué. «D’autres projets, quoiqu’ils n’ont pas été retenus, ne doivent pas susciter le découragement de leurs promoteurs», a déclaré Caroline Mimboui Nguéma, secrétaire général du ministère de l’Emploi.

Selon elle, le ministère développe, à travers plusieurs mécanismes, des programmes avec l’appui de certains partenaires techniques et financiers tels que la Banque mondiale dans  le programme pour le développement des compétences et de l’employabilité, la Banque africaine de développement (Bad) avec le projet de développement de capacités pour l’employabilité des jeunes et l’amélioration de la protection sociale. Aussi, a-t-elle souligné, il a été créé à l’Office national de l’emploi (ONE) un fonds : ONE Entreprendre, destiné à garantir le financement des micro-projets des demandeurs d’emploi.

 «Ce qui nous réjouit le plus c’est d’avoir démontré que des solutions endogènes de promotion de l’économie verte à portée du pays ont été imaginées par de jeunes gabonais», a déclaré Kanel Engandja Ngoulou, représentant de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), partenaire de l’événement. «Il y a des lauréats qui ont eu des prix. C’est un bon boom de départ pour eux. C’est un plaisir pour nous de travailler avec le Gabon. Nous espérons pouvoir travailler sur d’autres projets», a pour sa part déclaré Vanessa Metou, conseillère jeunesse auprès du président de la Commission de l’Union africaine. Pour elle, ce forum est une réponse concrète à l’employabilité ou au chômage des jeunes.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW