Lors de son passage, vendredi à Libreville, le président équato-guinéen a exprimé son souhait de voir les pays de la sous-région de l’Afrique centrale discuter librement avec la France de son rôle dans le poids du Franc CFA pour ne pas avoir à le changer comme c’est le projet en Afrique de l’Ouest.

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et Ali Bongo, le 12 juillet 2019, à Libreville. © Communication présidentielle

 

En visite d’amitié et de travail à Libreville, le 12 juillet, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a évoqué la question du Franc CFA avec la presse au terme de ses échanges avec son homologue gabonais. Le président équato-guinéen n’a pas caché qu’il s’agit d’un sujet difficile, dont les décisions dépendent en grande partie de la France, alors qu’une partie des pays de l’Afrique de l’Ouest annonce pour 2020 l’adoption de la monnaie «Eco» à la place du Franc CFA. Pour lui, avant d’évoquer une éventuellement sortie du Franc CFA, il faut donc en parler librement avec l’ancien colonisateur.

«Il y a des problèmes pour lesquels des décisions sont difficiles à prendre. C’est le cas de notre monnaie, a-t-il déclaré. Nous avons appris que l’Afrique de l’Ouest va peut-être changer sa monnaie, mais ici en Afrique centrale, on a déjà échangé nos points de vue [sur le sujet]. Mon point de vue est que nous devons négocier préalablement avec la France pour lui présenter certaines difficultés que nous rencontrons en relation avec la couverture qu’elle fait de notre monnaie, plutôt que de se lancer dans un processus de changement de cette monnaie. D’autant plus qu’il ne s’agit pas seulement du changement du nom de la monnaie, mais de la nécessité d’avoir une monnaie forte, qui peut rivaliser avec les autres économies.»

© Communication présidentielle

Sur la santé d’Ali Bongo : «C’est un grand succès»

Abordant le sujet lié à la santé de son homologue gabonais, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo s’est dit satisfait que celui-ci se soit amélioré plus de 8 mois après l’AVC d’Ali Bongo survenu à Riyad en Arabie saoudite.

«Je trouve que sa réhabilitation se [poursuit] bien. Je crois que pour les Gabon et pour ses amis, c’est un grand succès après ce qu’il a subi. Nous avons le devoir de le renforcer et de saluer le fait qu’il ait repris ses fonctions en tant que dirigeant du Gabon», a confié le président équato-guinéen.

 
 

4 Commentaires

  1. Tagomago dit :

    Quel imposteur et enfumage, la France s’en moque éperdument.
    C’est entre membre de la zone Cemac que la discutions doit se tenir.
    Et si sa cervelle fonctionne à moitié, les 2 dernières années il y a eu de très nombreuses réunions à ce sujet et la zone Cemac a décidée de rester attaché à l’euro donc la banque de France.
    La France n’a rien a voir dedans ou si peu, enfin si mais n’a pas son mot à dire si la cemac décide de s’en séparer.
    Ils ont sorti ce sujet pour faire semblant de travailler. Faut vraiment prendre les gabonais pour des imbéciles.
    Ca suffit, il n’est physiquement pas mort mais il est bel et bien mort cérébralement.
    Le corps y est mais la tête est foutue. Un peut comme le cas Vincent Lambert en France. Dans le jargon médical on appelle les personnes comme lui UN Légume!

  2. Irène dit :

    LIBERONS LE GABON DU JOUG BONGOISTE ET FRANÇAIS AU PLUS VITE SVP…

  3. Michel BOUKA RABENKOGO dit :

    MÉDIOCRE FRANC-MAÇONNERIE QUAND TU NOUS TIENS. BWETE. /

  4. Ulys dit :

    Dès l’instant où on veut discuter avec cette France du franc CFA,dites-vous d’avance que même en changeant de nom, cette monnaie restera toujours une monnaie coloniale.

    NOU SOMMES ENCORE COLONISÉS. NE CROYEZ EN RIEN À CES PSEUDOS INDÉPENDANCES. C’EST JUSTE DE LA POUDRE AUX YEUX. LA LIBERTÉ NE SE DONNE PAS, ELLE S’ARRACHE. DE GAULLE S’EST TOTALEMENT FOUTU DE NOTRE GUEULE AVEC SES INDÉPENDANCES DE FAÇADES.

    EN PASSANT, JE SOUHAITE UNE BONNE FÊTE AUX FRANÇAIS QUI SOUTIENNENT VRAIMENT L’INDÉPENDANCE TOTALE DE L’AFRIQUE VIS À VIS DE CETTE FRANCAFRIQUE QUI ÉTRANGLE TOTALEMENT NOS ÉCONOMIES AFRICAINE.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW