Jugé en appel, en mai dernier, pour incitation à un attroupement non armé, Frédéric Massavala a été libéré, le 6 juin, par la Cour d’appel de Libreville.

Frédéric Massavala a été libéré, le 6 juin 2019, après 20 mois d’incarcération à la prison centrale de Libreville. © Gabonreview

 

Après 20 mois d’incarcération à la prison centrale de Libreville, Frédéric Massavala vient de recouvrer la liberté. L’ancien ministre et proche de Jean Ping a été libéré par un arrêt rendu, le 6 juin, par la Cour d’appel de Libreville. Sa famille n’a pas caché sa joie.

«L’épreuve fut longue et pénible, pendant la période de détention de mon époux. Mais aujourd’hui, par la grâce de Dieu, nous avons remporté la victoire, et c’est la victoire de tout le peuple gabonais», a déclaré Charlotte Massavala.

Frédéric Massavala avait comparu, le 16 mai dernier, suite à un appel interjeté par le parquet général. Par cette requête, le ministère public contestait la peine de 5 ans de prison, assortie de 3 années de sursis et une amende de 600 000 francs CFA infligée contre lui en première instance pour incitation à un attroupement non armé et instigation aux actes ou manœuvres de nature à provoquer des troubles et des manifestations contre l’autorité de l’État.

La Cour, après en avoir délibéré conformément à la loi en matière d’appel, «ordonne en conséquence, la main levée du mandat de dépôt décerné à son encontre le 8 septembre 2017 s’il n’est détenu pour autre cause».

 
 

3 Commentaires

  1. Mebiame Claude dit :

    Qu’il retourne aussitôt au combat pour la libération totale du Gabon.

  2. maroga guy dit :

    Bravo Fred! Bravo Yavaye !!!!
    Profite de ta liberté pour ta famille d’abord et repose toi!!!
    Cependant reviens nous assez vite au front…. !!!
    Si tu as subi cette “torture ” c’est parce-que tu “leur” fais peur, ces “sorciers, perfides trompeuse” qui ont pris le pays en otage!
    Parle !!Dénonce… Ces “prisonniers virtuels” ne doivent pas dormir tranquille !!!!
    “Dibagale pandi muri pivi”

  3. OYE dit :

    kiééé qu’il retourne au combat ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW