Réagissant à la création du Front de l’opposition pour l’alternance, le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR) s’en est amusé tout en tendant la perche aux animateurs de la nouvelle coalition.

Louis Gaston Mayila (image d’archive). © louisgastonmayila.com
Louis Gaston Mayila (image d’archive). © louisgastonmayila.com

 

Lui, dit avoir «tout connu», du Front uni des associations et partis de l’opposition (Fuapo) à la Convention de l’opposition démocratique (COD) du début des années 1990, en passant par l’Union des forces du changement (UFC) dont il a été l’un des fondateurs. Me Louis Gaston Mayila ne s’est pas laissé impressionner par la récente création d’une nouvelle coalition de l’opposition gabonaise. Loin s’en faut ! Le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), s’en est d’ailleurs amusé, le 22 juillet dernier.

En effet, à la faveur d’une brève intervention sur les antennes de Gabon Télévision, il a tenu à réagir à «un non-événement», 3 jours après l’officialisation du Front de l’opposition pour l’alternance.  Pour lui, la nouvelle coalition n’a de nouveauté que l’apparence et ne devrait avoir qu’un faible impact sur la vie politique nationale. Aussi, lance-t-il : «Sur le plan historique, je ne vois pas en quoi la naissance de ce Front va changer quoi que ce soit», avant d’adresser à l’endroit des principaux acteurs dudit front, un message pour le moins «unificateur» : «Je pense que si on veut l’unité, c’est l’unité totale.» Si ses collaborateurs et partisans de l’UPNR assurent que le leader politique ne réagit pas à sa mise à l’écart du Front de l’opposition pour l’alternance, il n’en demeure pas moins que Me Louis Gaston Mayila qui est récemment apparu aux côtés de Pierre Amoughe Mba, entend livrer son avis sur la question dans une prochaine intervention, moins brève cette fois-ci.

 

 
 

16 Commentaires

  1. AKEWA dit :

    Si on est serieux, ambotieux et déterminé dans le projet dunouveau Front, on doit faire sans MAYILA lui même le sais et tous les acteurs de ce FRONT le savent.Tout le Gabon le sais.Pourquoi vouloir introduire u débat ou il n’en faut pas?Ca par contre c’est un non évènement.

  2. le 9 dit :

    s’il a tout connu pour un même résultat et que cette fois si il ne fait pas parti c’est que le résultat peut être différent. ce type est un mutant à ne jamais cloner.

  3. Nil dit :

    manque de philanthropes pas même un seul que ce soit dans nos obédiences.car la famille est la cellule de base…nous sommes une famille nous les gabonais,africains.

  4. Eden dit :

    La culture est ce qui nous reste quand on a tout oublié : Me Mayila est le vestige d’un passé politique gabonais très peu glorieux et aujourd’hui nous retenons de lui ses fioritures et autres clowneries qui n’ont jusqu’ici rien changer dans ce pays!

  5. IPANDY dit :

    Comme monsieur MAYILA, je ne crois pas beaucoup que cette nouvelle coalition pourra faire tomer l’arbre PDG et la famille BONGO ONDIMBA. Mais, en ce qui concerne la mise à l’écart du fauteur de trouble de l’homme qui la plus belle voix du GABON(MAYILA), je pense que c’est bien réffléchis. Car meme par son apparence, on peut comprendre quel genre de personne il est. Cet homme est l’une des dernières personnes que je ne souhaite pas voir assis autour d’une table où on prends des décisions pour notre pays. Vous l’avez entendu, il a participé à toute les organisations et toutes ses organisations n’ont pas marché. En l’entendre on a l’impression qu’il a toujours tout fait pour que ça ne marche pas. Et il est fier de le dire. Mayila est un versatile pour moi c’est une personne qui ne mérite pas d’etre écouté. Ali l’utilise comme il veut et quand il veut, il a été créer pour çà.

  6. kango dit :

    Tchouoooooo tout xa pour mayila ? Svp laissez lastar mayila a la voix d’or tranquille il accomplit sa mission malsaine sur terre Dieu lui voit il lui laisse faire un jour il lui punira

  7. clement dit :

    Avec toi ou sans toi nous combattrons l’alternance , ça suffit comme ça …

  8. Orlando dit :

    MAYILA a tout vu et tout connu, mais pourquoi ne pas reconnaitre que son rôle dans toutes ces entités était de les torpiller de l’intérieur pour que sa ne marche pas? En tout cas MAYILA a toujours été une sourie dans un sac d’arachide, en tout cas personne n’a besoin de lui, certainement son fils Ali lui a promis le poste vacant de VPR (Vice President de la République). Chef MAYILA, on ne vend pas cher ta peau. Il y a quelque le même proposait une stratégie de se partager les postes en fonction de celui qui mettra le plus d’argent dans la mobilisation et la campagne présidentielle, aujourd’hui c’est un Non Evenement. Missu Balla.

  9. as des as dit :

    mayila le pays ira meme sans toi

  10. Ozangué dit :

    Ahhhhhhhhhhhhhh pardon Mayila, tu fais pitié! On a compris le rôle que tu vas jouer en 2016 mais comme tu ne pèses rien du tout en terme d’électorat, j’ai envie de parler de “non-événement” concernant ton baragouinage honteux. Le Front n’aura pas besoin de toi car tu es de la trempe des ba Mba Abbéssolo. Crédibilité zéro.

  11. lobservateur-ga.com dit :

    Mayila tu es un gros jaloux, tu vois qu’il y a quelque chose qui t’échappe et tu veux faire comme d’habitude: brouiller les pistes alors que tes amis ont décidé de faire en sorte que change cette fois-ci,c’est d’ailleurs ils ne t’ont pas chasser c’est juste que dans la vie la sélection est naturelle, et je pense que cette fois-ci tuas du comprendre que c’est très sérieux. De toute manière les gars ‘ont même pas besoin de toi car tu t’es trop ridiculiser et c’est mieux que tu sois à l’écart sinon avec toi là dedans ça aurait eu l’air d’être une véritable blague politique

  12. lobservateur-ga.com dit :

    Mayila tu es un gros jaloux, tu vois qu’il y a quelque chose qui t’échappe et tu veux faire comme d’habitude: brouiller les pistes alors que tes amis ont décidé de faire en sorte que ça change cette fois-ci,d’ailleurs ils ne t’ont pas chasser c’est juste que dans la vie la sélection est naturelle, et je pense que cette fois-ci tu as du comprendre que c’est très sérieux. De toute manière les gars n’ont même pas besoin de toi car tu t’es trop ridiculiser durant ces cinq dernières années et c’est mieux que tu sois à l’écart sinon avec toi là dedans ça aurait eu l’air d’être une véritable blague politique

  13. Guyro dit :

    Par le non évenement c’est lui-même Louis gaston Mayila, une véritable girouette il est temps de faire sans lui et Maganga Moussavou… Si ce frond etais un no évenement, le pouvoir n’aurait pas mobilisé au tant la chaine “nationale” en fin je voulai dire la chaine du PDG (RTPDG) pour debattre entre eux de la question, ou encore voir des gens interrompre le journal de 20h rien que pour répondre sur la problématique… voyez-vous Mayila est dépassé… il lorgne chez Ali rien les trous son bouché par Accrombécile (pardon Accrombéssi) du coté de l’opposition aussi plus personne ne lui fait confiance bin voilà…

  14. Medard dit :

    MAYILA c’est le plus traite de la bande c’est kelkin ki a fin et cherche à manger, les autres se sont lévé mes il joue aux caches caches pour k le PDG pense a lui nommé, comme il avait pleurer a grosse goutte comme un enfant lors du deces de feue Edith BONGO croyant qu’OMAR devrait le nommé, hélas!

  15. Mayi Mayo dit :

    Mayila espère des miettes d’Ali et Cie, mais le pauvre n’a toujours pas compris que le Gabon a à sa tête le plus pingre, le plus égoïste, le plus égocentrique et le plus mégalomane des présidents non pas seulement que le Gabon ait eus, mais de toute l’Afrique. Conséquence, Mayila n’aura rien, zéro! Autant Omar avait ce côté généreux qu’on lui connaissait malgré ses tares, autant Ali lui c’est d’abord ses plaisirs personnels (voyages, compétitions sportives telles courses de motos où les gabonaise font du strip-tease presqu’à poil, ses affaires, sa famille, ses amis les plus proches. Rêve toujours!

  16. Mayi Mayo dit :

    Nous nous croyons à la force de frappe de cette opposition vraie qui va forcément s’élargir et nous présenter “ze man” ou “ze woman” pour 2016. Vous aurez beaucoup d’ennemis, de détracteurs sur votre route mais c’est un bon signe car si vous n’aviez pas d’ennemis ce serait un mauvais signe. Vous donnez des sueurs froides au régime d’Ali Bongo et de son chef vaudouiste béninois Acrombessi. Vous leur donnez du fil à retordre. C’est la panique totale dans leur camp. L’alternance est un joli mets auquel les gabonais vont inévitablement goûter en 2016. Tout sera fait pour vous barrer la route mais à la fin le candidat que le Fron Uni présentera sortira vainqueur, et dans les urnes, et dans la réalité. Ce candidat sera soutenu par la communauté nationale et internationale, l’ONU enverra des forces de l’ordre pour maîtriser les petits bérets violets, rouges, verts ou je ne sais quoi d’Ali. Les militaires français stationnés au Camp de Gaulle protégeront le président élu dans les urnes. Au pire il suffira à quelqu’un comme Adiahénot un coup de fil à Sassou Nguessou pour faire pénétrer des milices et des armes par le Sud, idem pour les frontières poreuses du Nord du Gabon. Donc si Ali pense qu’il va encore massacrer des gabonais comme en 2009 et faire la force, il se met le doigt dans l’oeil, jusqu’au coude! Ping a un carnet d’adresses qu’Ali n’aura jamais. Nous attendons un candidat unique. Homme, femme, jeune, vieux, qu’il soit du Sud, du Nord, de l’Est, de l’Ouest ou du Centre, ce n’est pas notre problème. Le PDG a vocation à devenir un parti d’opposition en 2016. C’est écrit quelque part.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW