Les Forces de police nationale (FPN) viennent de se prononcer sur l’affaire du jeune braqueur abattu par un élément de la Police judiciaire (PJ). Sur sa page Facebook, le 9 janvier, la Police a indiqué que ladite affaire n’est ni plus ni moins qu’une «fake news».

L’homicide de Plein-ciel est une fake news selon la police. © Capture de l’Union/Gabonreview

«Fake news» ! C’est ainsi que les Forces de police nationale (FPN) ont qualifié, le 9 janvier, l’affaire du jeune braqueur abattu par un élément de la Police judiciaire (PJ). Depuis le 5 janvier, effet, une histoire dramatique alimente la toile. Au quartier Plein-ciel, dans le 3e arrondissement de la commune de Libreville, un braqueur d’environ 15 ans, aurait dépouillé une dame du 3e âge de son sac dans lequel se trouvait la modique somme de 4275 francs CFA.

Selon cette histoire, le présumé délinquant qui s’en est pris à la vieille dame alors que descendant d’un taxi, a été surpris par un agent de la PJ. Sans hésiter, le policier lui aurait tiré deux balles dans le dos. Mort sur le champ, le présumé braqueur aurait été conduit dans l’une des trois maisons de pompes funèbres que compte la capitale gabonaise. Au regard de la recrudescence du banditisme dans cette zone, une partie de l’opinion a salué le geste «héroïque» du policier.

«Contre toute attente, aucun fait de cette nature n’a été confirmé ni par les riverains encore moins par les parents de la prétendue victime», ont fait savoir les FPN sur la page Facebook  de la Préfecture de police de Libreville. Alertée au sujet de cette affaire, le Haut commandement a instruit la Direction des affaires criminelles (Dac) de se déployer sur les lieux et ses environs pour les besoins d’enquête.

«Contre toute attente, aucun fait de cette nature n’a été confirmé ni par les riverains encore moins par les parents de la prétendue victime», ont fait savoir les FPN. «Dans le souci de faire toute la lumière sur ces allégations, les collaborateurs se sont orientés vers toutes les maisons de pompes funèbres qui unanimement déclarent n’avoir enregistré aucune victime blessée par balle. Au regard de ce qui précède, nous pouvons déplorer l’action pernicieuse des auteurs de cette information sur les réseaux sociaux», ont conclu les FPN.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW