Le tour est revenu ce mercredi 8 août aux 89 artistes, artisans et restaurateurs du Haut-Ogooué de démontrer l’étendue de leur talent. Gabonreview vous fait vivre en images la 2e journée du festival qui accorde cette année une place particulière à «la transmission des valeurs culturelles gabonaises aux plus jeunes».

© Gabonreview

 

Comptant parmi les principales innovations de la 2e édition du «Gabon 9 provinces» lancée hier à Libreville, un «village des enfants» a été ouvert sur le site de l’école pilote Sino-gabonaise sise au boulevard Jean-Paul II à Libreville. Jeux de réflexion et d’adresse, château gonflable, atelier de peinture, contes et initiation aux danses traditionnelles du terroir, rien n’a été mis de côté pour satisfaire la curiosité et garantir le bien-être des plus jeunes, tout en leur permettant de découvrir le patrimoine culturel de leur pays.

© Gabonreview

 

© Gabonreview

 

© Gabonreview

 

© Gabonreview

 

© Gabonreview

 

Contrairement au nombre élevé de groupes de danse ayant assuré des prestations le long du boulevard Jean-Paul II lors de l’ouverture, le 7 août, cette 2e journée a été quelque peu triste en fin d’après-midi. Peu de groupes socioculturels étaient visibles. Il n’empêche, les tentes dédiées à l’art culinaire ont rapidement été prises d’assaut par le public, curieux de découvrir les mets du Haut-Ogooué.

 

© Gabonreview

 

© Gabonreview

 

© Gabonreview

 

© Gabonreview

 

© Gabonreview

 

 

 
 

2 Commentaire

  1. AIRBORNE dit :

    « Contrairement au nombre élevé de groupes de danse ayant assuré des prestations le long du boulevard Jean-Paul II lors de l’ouverture, cette 2e journée a été quelque peu triste en fin d’après-midi. Peu de groupes socioculturels étaient visible », c’est normal la crise sociale économique se fait sentir et le gouvernement veut distraire la population pour faire voir à l’international que tout va bien. Les socioculturels savent qu’ils ne seront pas payés, alors pourquoi alors s’en merdé, autant resté chez soi. De tout les faon il n’y a rien d’intéressant c’est la même rengaine, aucune innovation imaginative.

  2. Serge Makaya dit :

    « Gabon 9 provinces »… Sous le patronage de BOA qui cherche sans cesse à faire diversion… Pitié !

Poste un commentaire