Malgré la profondeur de la crise multiforme qui secoue le pays, la médiature de la République répond indubitablement aux abonnés absents. Qu’en est-il de cette institution dont la mission principale est de contribuer à l’établissement de l’État de droit, de la démocratie et de la bonne gouvernance ?

L’ancien Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, posant en compagnie de ses collègues députés à l’ouverture de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale. © Gabonreview

 

Créée après la Conférence nationale de 1990, la médiature de la République avait pour mission principale de contribuer à l’établissement de l’État de droit, de la démocratie et de la bonne gouvernance administrative et politique. La vocation de cette institution est de rechercher la paix sociale.

Or, le pays est secoué par une crise indéniable. Que ce soit sur le plan politique, social ou politique, les choses semblent aller en vrille. On en veut pour preuve les nombreuses grèves dans tous les secteurs d’activité.

Sous d’autres cieux, cela aurait appelé une intervention du médiateur de la République ou de l’ombudsman. «Le médiateur de la République devrait être saisi pour trouver des solutions durables à toutes les crises qui menacent la stabilité de notre pays. Il y a trop de grèves, mais on n’a jamais vu le médiateur de la République lever le petit doigt», s’est offusqué un agent de la Fonction publique.

Pour certains, cette «institution gabonaise est restée confidentielle depuis sa création». D’ailleurs, tous ceux qui ont occupé ce poste ont assuré leur mission presque dans l’anonymat. Qui se souvient des faits d’armes, à ce poste, de Jean-Louis Messan, Jeanne Manomba et Laure Gondjout ? Nommé médiateur de la République, dans la nuit du 11 au 12 janvier, l’ancien Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a décliné poliment cette offre, considérée par son entourage comme un placard sans lambris. C’est au législateur de mettre du contenu et de donner de la pertinence et de la force à cette institution qui s’apparente à un mouroir politique au Gabon.

 
 

6 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    C’est de l’argent jeté par la fenêtre quand d’autres gabonais meurent de faim dans un pays aux richesses importantes.

    Ceux qui veulent s’accrocher au pouvoir (Laccruche Fargeon et Sylvia Bongo, et tous ceux qui soutiennent ces incapables, la France en premier), de grâce FOUTEZ-LE CAMP de ce pays SVP. Laissez le Gabon aux Gabonais. Après Léon M’Ba, le Gabon n’a plus été gouverné par un vrai Gabonais. Toujours des étrangers. Omar Bongo était lui aussi un étranger. Laissez le Gabon aux Gabonais.

    LA FRANCE A UNE ÉNORME RESPONSABILITÉ DANS LE DÉSORDRE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT AU GABON. C’EST BIEN CETTE MÊME FRANCE QUI FOUT LE DÉSORDRE EN AFRIQUE. ELLE SAIT BIEN QU’ALI BONGO EST MORT DEPUIS OCTOBRE 2018. ELLE SOUTIEN CE RIGOLO DE FRANÇAIS FARGEON LACCRUCHE QU’ON VOUDRAIT NOUS IMPOSER COMME PRÉSIDENT. CE QUI SERAIT LA PIRE HUMILIATION JAMAIS CONNUE DES GABONAIS. A NTARE NZAME !!! ARRÊTEZ CE THÉÂTRE AU PLUS VITE SVP.

    • Julien dit :

      Merci Serge MAKAYA pour cette vérité. J’ajouterai aussi le Maroc. Les gabonais n’ont pas conscience qu’on détruit complètement leur pays et ses richesses. C’est vraiment un peuple indolent. Se réveiller demain sera trop tard. Tant pis pour eux. L’expression :”On va encore faire comment” devrait être la devise de ce peuple vraiment MABOULE.

    • Piquet Marcel dit :

      Ne vous inquiétez pas Mr Laccruche Fargeon ne sera jamais votre Président. La France a plus de confiance en Jean Ping, homme d’expérience. Mais pour le moment c’est top secret.
      Je suis français étant du système. Et je suis conscient de ce que j’écris. Jean Ping sera votre Président. Et en plus il le mérite, puisqu’il a gagné les élections présidentielles de 2016. C’est une question de temps, voir de jours. Parce que le Quai d’Orsay ne veut plus de ce spectacle qui n’a que trop duré. Croyez-moi.

  2. CHRISTINE Madeleine dit :

    “dont la mission principale est de contribuer à l’établissement de l’État de droit, de la démocratie et de la bonne gouvernance ?” N’IMPORTE QUOI…

  3. Hugo dit :

    Dans ce pays, on créé des choses juste pour permettre à la chèvre de brouter la où elle se trouve attachée.

    Le poste de 1er ministre aussi est inutile. Encore moins celui de vice Président. Sans compter l’inutilité du SÉNAT.

    Jetez un coup d’œil sur le gouvernement du Japon, un pays de 126 919 659 habitants. Il y a de quoi avoir HONTE d’être Gabonais.

    https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/japon/presentation-du-japon/article/composition-du-gouvernement

    Composition du Gouvernement au 11/4/2019
    Premier ministre, M. Shinzo ABE
    Vice-Premier ministre et Ministre des Finances, M. Taro ASO
    Les ministres
    • Ministre des Affaires générales et des Communications, M. Masatoshi ISHIDA
    • Ministre de la Justice, M. Takashi YAMASHITA
    • Ministre des Affaires étrangères, M. Tarō KŌNO
    • Ministre de l’Education, M. Masahiko SHIBAYAMA
    • Ministre des Affaires sociales et de la Santé, M. Takumi NEMOTO
    • Ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, M. Takamori YOSHIKAWA
    • Ministre de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, M. Hiroshige SEKO
    • Ministre de l’Aménagement du territoire et des Transports, M. Keiichi ISHII
    • Ministre de l’Environnement, M. Yoshiaki HARADA
    • Ministre de la Défense, M. Takeshi IWAYA
    • Secrétaire général du gouvernement, M. Yoshihide SUGA
    • Ministre de la Reconstruction, M. Hiromichi WATANABE
    • Président de la commission nationale de sûreté, M. Junzō YAMAMOTO
    • Ministre chargé d’Okinawa et des Territoires du Nord, M. Mitsuhiro MIYAKOSHI
    • Ministre des Sciences et des Technologies, M. Takuya HIRAI
    • Ministre chargé de la Revitalisation économique, M. Toshimitsu MOTEGI
    • Ministre chargé de la Revitalisation régionale, Mme Satsuki KATAYAMA
    • Ministre chargé des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, M. Shunichi SUZUKI

  4. RGFrance dit :

    Pourquoi Patience DABANY est “protégé” ? Réponse : PARCE QU’ELLE CONNAIT PAS MAL DE SECRETS PRÉJUDICIABLES A LA FRANCE.

    https://youtu.be/8XsKk9Aj4MU

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW