Pour démentir la rumeur qui veut qu’il soit dans le coma depuis le week-end écoulé, des soutiens du président de la République, y compris des membres du gouvernement et des hauts cadres de l’administration publique, partagent ces dernières heures une photo d’Ali Bongo bien portant postée lundi sur le compte Instagram de son épouse. 

La photo d’Ali Bongo publiée par ses soutiens, lundi 2 septembre 2019, pour prouver qu’il n’est pas dans le coma. © D.R.

 

«Le président de la République, chef de l’État se porte très bien», «le président vous souhaite un bon début de semaine», etc. Ces dernières heures, plusieurs légendes accompagnent une photo, la seule présentant Ali Bongo plutôt en bonne santé et souriant à l’auteur de la photo qui serait vraisemblablement la première Dame, Sylvia Bongo Ondimba, qui la publiée sur son compte Instagram. Cette image est censée avoir été prise ce lundi 2 septembre depuis le lieu où se trouve le chef de l’État, dont des informations concordantes disent qu’il est actuellement en séjour médical à Londres, au Royaume-Uni.

Si la photo d’Ali Bongo vêtu d’un jogging est abondamment reprise sur les réseaux sociaux, y compris par des membres du gouvernement tel que Justin Ndoundangoye (ministre des Transports et du Tourisme) et par de hauts cadres de l’administration publique, à l’instar de Karine Arissani, la patronne de l’ARTF, c’est pour répondre à la dernière rumeur sur l’état de santé du président. Le week-end écoulé, en effet, une rumeur pour le moins farfelue a circulé sur les réseaux sociaux, qui voulait qu’Ali Bongo soit dans le coma. Certains, tout en échafaudant des théories plus maladroites qu’irréalistes, ont prétendu qu’il avait fait une nouvelle attaque. La diffusion de la photo de ce matin semble attester du contraire.

Ben Moubamba n’y croit (toujours) pas

Comptant parmi les adeptes de la théorie du complot depuis sa sortie du gouvernement et davantage depuis le début des ennuis de santé d’Ali Bongo, Bruno Ben Moubamba n’a pas manqué de réagir à la publication de cette photo. Fidèle à sa conviction, l’ancien vice-premier ministre a une nouvelle fois exhumé sa théorie du sosie imaginaire.

«Le pseudo Ali (un comédien avec des traces horribles et suspectes sur le cou) vient de saluer ceux qui lui souhaitent le coma», a-t-il posté sur sa page Facebook. Depuis, les commentaires s’enflamment sur les réseaux sociaux.

 
 

8 Commentaires

  1. Yvan Stevy Nguema Ndong dit :

    Monsieur Moubamba j’aimerais vraiment que votre théorie soit celle du sosie car nous(peuple gabonais)voudrions être éclairer par de faits réels et non par la fiction

  2. Célestin Bakoukas dit :

    Bonsoir excusez-moi, je veux dire par cette occasion de laisser tranquille Mr Ali Bongo, nous savons tous qu’il est malade comme il avait lui même dit le jour de ses voeux; un peu d’humanité !confiant sa santé et l’avenir du pays à notre guide suprême! Personne n’est à l’abri d’un malaise, d’un AVC ou je ne sais pas quelle maladie !un peu de bon sens peuple gabonais

  3. Obame dit :

    Il semble que toute cette agitation autour d’ABO soit encore du cinéma.
    Selon Bloomberg un journal britanique relativement sérieux, l’état de santé d’ABO se serait brutalement dégradé.

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-09-02/gabon-president-hospitalized-in-london-as-health-deteriorates

  4. JACK dit :

    Je ne pense pas qu’on doit prendre cette information a la legere car c’est un journal serieux et non de Fakes News.. et je ne vois pas pourquoi ces journalistes chevronés peuvent avoir en nous sortant des Fakes news? pour dire seulement a Samuel L Jackson que son president est hospitaliser et mal en point ? car pour les Gabonais ce journal ne se vend pas chez nous pour la difference linguistique deja et de culture.
    Je crois que la France est aussi bien informé et personne en France n’a dementi cette nouvelle, et croyez-moi le journaliste qui a ecrit cet article n’est pas non plus licencier comme le fut la Juge Kolly MBA.. ou les autres qu’on a mis en prison pour avoir sortie la verité au grand jour..
    Just let wait and see

  5. Milangmissi dit :

    “Qui dit un mensonge en dit cent.”

  6. Milangmisii dit :

    hauts cadres de l’administration publique, à l’instar de Karine Arissani, la patronne de l’ARTF,
    Tsouoo Seigneur des hauts cadres sont devenus de vulgaire vuvuzeleur

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW