Dans une «Lettre ouverte» publiée le 3 mars, Ben Moubamba appelle les Gabonais à s’opposer au directeur de cabinet d’Ali Bongo, responsable selon lui de «la gestion calamiteuse et illégale des finances de l’État».

Ben Moubamba veut faire tomber le directeur de cabinet d’Ali Bongo. © D.R.

 

Il est de notoriété publique que Ben Moubamba n’apprécie pas Brice Laccruche Alihanga. Le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) l’a fait savoir une nouvelle fois, dans une «Lettre au peuple gabonais» publiée sur sa page Facebook, le 3 mars. «La raison pour laquelle, nous avons le devoir sacré de nous opposer au directeur de cabinet de la Présidence de la République qui est principalement liée à la gestion calamiteuse et illégale des finances de l’État, par les réseaux de Monsieur Brice Lacruche Alihanga», a écrit Ben Moubamba.

Dans sa lettre, l’ancien vice-Premier ministre justifie sa démarche en présentant clairement Brice Laccruche Alihanga comme l’un des responsables du marasme économique du pays. «Nous devons nous lever à n’importe quel prix ! Nous sommes déjà morts économiquement», soutient-il. «Toutes les mesures annoncées en grande pompe par le DCPR Lacruche Alihanga à travers sa fameuse Task Force pour renforcer un Plan de relance économique (PRE) inefficace … à quoi ont-elles servi aujourd’hui ? À rien ! Où sont les résultats sur le plan macro-économique et dans le social ?» s’est interrogé Ben Moubamba.

Et ce dernier d’en rajouter une couche : «Le DCPR Lacruche Alihanga avait promis qu’il allait changer le Gabon comme s’il n’était pas qu’un simple haut-fonctionnaire, que toutes ses inexactitudes vendues à Ali Bongo allaient relancer la croissance via la consommation par exemple ? De la poudre aux yeux pour un président qui a semblé ne pas connaître ses dossiers, le plus souvent. Où en sommes-nous aujourd’hui avec la Task Force ? Du vent et des mensonges d’État !»

Ben Moubamba a également regretté les fausses promesses autour de la dette intérieure. «On a fait croire aux Gabonais et Gabonaises que le paiement de la dette intérieure par les banques nationales allait dégager les entreprises de leur immobilisme et créer de la circulation de liquidités, non ? Mais où est passé cet argent ?», a-t-il demandé.

Convaincu que le Gabon est atteint d’«une souffrance inexplicable» avec un «président fantôme» qui se fait manipuler et utiliser par un «cabinet fantôme» et  sans «aucune légitimité constitutionnelle», Ben Moubamba a demandé aux bailleurs de fonds de «geler immédiatement les prêts accordés» au pays. Ce dernier a enfin appelé les Gabonais au «soulèvement populaire» qui changerait définitivement «l’ordre établi».

 
 

10 Commentaires

  1. Hugo dit :

    Je viens tout juste d’apprendre que la France voudrait nous imposer 3M comme présidente du Gabon. Mais de quoi je me mêle ? Qu’elle aille se faire FOUTRE CETTE France. Un conseil à tous les gabonais : n’allons à aucune nouvelle élection présidentielle. Sinon nous tombe fond encore dans le piège de la France qui veut maintenant nous imposer 3M.

    Pour éviter ce piège, c’est à nous de pousser Jean Ping jusqu’à la présidence. Il le mérite. Et c’était le choix du peuple en 2016. Battons-nous pour qu’il sout aux commandes de notre pays.

    • Antoine NILE dit :

      Je suis d’accord avec vous, Hugo. Mais il faut que les 60% qui ont votés Jean Ping reviennent pour le soutenir Dr nouveau et le pousser à entrer au palais du bord de mer. Nous savons que la France ne l’aime pas. Mais ce n’est pas à elle de décider de notre choix. Sinon, nous aurons toujours COMM président des valets aux ordres de la Métropole. Ce qui serait inadmissible tout simplement. Il n’y a pas plus hypocrite que la France.

  2. Martine dit :

    BRUNO BEN MOUBAMBA A RAISON. MAIS LA FRANCE AUSSI EST DERRIÈRE CE JEU. POURQUOI ELLE NOUS FAIT ÇA ? POURQUOI CETTE FRANCE SE FOUT COMPLÈTEMENT DE NOUS GABONAIS ? IL FAUT QUE ÇA CESSE CE JEU AU PUS VITE…

  3. abdelkurt dit :

    Tant va la cruche … la France dehors ! Ben Moubamba président.

  4. Mebiame Claude dit :

    Renverser Laccruche Fargeon n’est pas la solution. La solution est que Jean Ping prenne le pouvoir qui lui a été usurpé par BOA. Pourquoi ? Parce que si vous allez à des élections présidentielles encore, la France aura déjà son candidat qu’elle nous imposera encore pour 50 ans.

    Que Jean Ping prenne le pouvoir, et nous terminerons avec ce jeu mal saint de la France et du Maroc.

  5. King dit :

    Vous perdez vos énergies en parlant légèrement à travers vos écrits. Il s’agit de la pute France dans tout ce qu’on bien observer… C’est donc à cette pute qu’il faudra incessamment et incontestablement attaquer nuit et jour tant que la situation demeure défavorable aux populations du Gabon. C’est tout, et merci !!!

  6. Okoss dit :

    Vous recommencez avec vos histoires de boycott ?
    C est à penser que vous voulez encore tromper le peuple.leS élections passées ne vous servent elles pas de leçon ???
    Pourquoi ne pas aller franchement au vote en exigeant la transparence surtout le contrôle avant/pendant/apres, et avoir des candidats credibles

  7. METT dit :

    POUR LE MOMENT ET COMME JE L’AI SOUVENT ECRIT ICI, LE SEUL LEADER POLITIQUE QUI PARLE VRAI, EST BIEN ENTENDU CE MONSIEUR BEN, MALGRE QU’IL EST AUSSI CELUI QUI A TOURNE LA VESTE POUR SE RALLIER A CES INCAPABLES QUI SONT A LA TETE DE CE PAYS DEPUIS DES ANNEES, MAIS JE PENSE BIEN QU’IL AVAIT COMPRIS QUE S’IL DOIT CONSTRUIRE CE PAYS C’EST DE FAIRE PART DE CE GROUPE AVEC SON ETIQUETTE, MAIS COMME TOUJOURS IL A ETE MAL COMPRIS, MAIS JE CROIS BIEN QUE C’EST UN POLITICIEN, ET A MON AVIS IL AIME SON PAYS ET C’EST POURQUOI IL POINTE BIEN LE DOIT A CELUI QUI MANIPULE CE POUVOIR EN CE MOMENT ET MET CE PAYS EN EXTREME DANGER
    C’EST POURQUOI ON DOIT LE SOUTENIR, IL A FAIT PARTI DU MILIEU ET IL A MEME DE MIEUX LE COMBATTRE ET LE COMPRENDRE.
    MON CHER COMPATRIOTE MONSIEUR BEN…MOI .. ET BIEN D’AUTRES COMPATRIOTES NOUS SOMMES AVEC VOUS.
    ON PREND BIEN SUR L’ARGENT QU’ILS DISTRIBUENT POUR VOUS ATTAQUEZ COMME ILS NE PEUVENT PAS LE FAIRE MAIS, NE VOUS INQUITEZ PAS RIEN NE VA VOUS ARRIVEZ.
    NOUS DEVONS LIBERER LE GABON DES MAINS DE CES APPARA..CES NOUVEAUX ” GABONAIS DE PAPIERS” QUI N’AIMENT FRANCHEMENT PAS LE GABON
    3M, HUMMM 3M… JE PENSE QUE CETTE FEMME ELLE VEUT JUSTE MOURRIR EN ETEND SUSPENDU LA OU ELLE EST MAIS JE PENSE SINCEREMENT QUE CETTE DAME EST SCHIZOMAZO MORBIDE, ET FAUDRAIT RIEN ATTENDRE DE CETTE DAME, ELLE A VENDU LE GABON ET LES GABONAIS DEPUIS DES ANNEES ET ELLE JOUE JUSTE DES PROLONGATIONS, PENSEZ-VOUS PAS QU’OMAR BONGO N’EST PAS EN ELLE?, TOUT ES POSSIBLE DANS CE GABAO.
    NOUS ON A LA PUISSANCE DIVINE DE DIEU ET ON A RIEN A CRAINDRE..” NOUS LE GABON ”
    LA FRANCE, C’EST PAS ELLE QUI POURRAIT NOUS AIDER , NOUS DEVONS FAIRE DES MARCHES POUR FAIRE EN SORTE QUE LA VACANCE DU POUVOIR SOIT RESPECTER.
    AIDE TOI ET LE CIEL D’AIDERA..

  8. Fille dit :

    “Pourquoi ne pas aller franchement au vote en exigeant la transparence surtout le contrôle avant/pendant/apres, et avoir des candidats credibles”
    Ce n’était donc pas le cas en aout 2016 ? Avec des observateurs internationaux soit disant fiables et impartiaux ? Qui ont ensuite crié haut et fort et se sont tus ? Parce qu’ils ne pouvaient rien pour les pauvres gabonais ?

    • Okoss dit :

      Non fille
      En 2016 dans le HO certains opposants et représentant de l opposition ont trahi.
      Dans le WN ,les RNO et Cie ont trahi. Tous ces traîtres doivent être écarté.on ne doit pas se faire avoir une fois de plus.
      Dis moi en quoi e boycott sera une solution si ce n est laisser le champ libre au PDG.ils attendent que ça

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW