Biogaran a officiellement lancé ses activités au Gabon, le 21 novembre. Le laboratoire français a annoncé la mise sur le marché national de 35 nouveaux médicaments génériques, des produits moins chers pour la prise en charge des patients à faible revenu.

© D.R.

 

Un mois après l’annonce de son arrivée au Gabon, Biogaran a officiellement démarré ses activités dans le pays. C’était à la faveur d’une cérémonie, le 21 novembre à Libreville, au cours de laquelle le laboratoire français a annoncé la mise sur le marché national de 35 nouveaux médicaments.

Troisième laboratoire pharmaceutique en France, en nombre de médicaments délivrés aux patients, Biogaran est un acteur majeur des médicaments génériques, des produits à bas prix permettant une prise en charge des patients à faible revenu. Selon Biogaran, les produits mis sur le marché gabonais répondent aux normes européennes. La filiale du groupe Servier va également proposer un process qui repose sur la traçabilité des lots, la livraison directe auprès des grossistes, afin de promouvoir la qualité et l’accessibilité des produits sur l’ensemble du territoire.

Le laboratoire français souhaite aussi rassurer les professionnels de la santé. Ces derniers craignent la prolifération de médicaments falsifiés, dans un contexte où 30 à 40% des médicaments sur le marché sont de qualité inférieure (médicaments falsifiés), selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La structure pharmaceutique souhaite par ailleurs accompagner le Gabon dans ses efforts de mise en place d’une couverture maladie universelle, à travers l’accès aux soins pour tous.

L’arrivée de Biogaran au Gabon a ravi le ministre de la Santé. «Les plus hautes autorités de notre pays (…) accordent une importance capitale à une réponse efficace à la problématique de la disponibilité et la dispensation des médicaments aussi bien à Libreville qu’à l’intérieur du pays», a affirmé Max Limoukou.

 
 

1 Commentaire

  1. Axelle MBALLA dit :

    Et vous y croyez?
    Où sont les autorités d contrôle et encore moins celles de mise sur le,marché?
    Vous croyez vraiment que le Gabon est un débouché; un marché rentable pour un tel investissement?
    Réflechissons… Pourquoi l’opérateur économique français s’autorise à installer une tructure qui “produirait un médicament bon marché pour les populations à faible revenu au Gabon?” Ne voyez-vous pas ce que ça vise?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW