Ali Bongo a reçu les leaders des confessions religieuses, le 13 janvier à Libreville. Face aux “hommes de Dieu”, le président de la République a notamment promis de ne ménager aucun effort pour «assurer de meilleures conditions sociales à toutes les populations locales».

Moment de la rencontre entre les leaders des confessions religieuses et Ali Bongo, le 13 janvier 2020, à Libreville. © Communication Présidentielle

 

Les leaders des confessions religieuses ont été reçus par le chef de l’État, le 13 janvier à Libreville. Avec ses hôtes, Ali Bongo a abordé plusieurs sujets d’ordre social comme la santé et l’éducation, ainsi que la paix et l’unité nationale. À cette occasion, le président de la République a rassuré les hommes de Dieu qu’il ne ménagera aucun effort pour «assurer de meilleures conditions sociales à toutes les populations locales» et «consolider ainsi l’esprit du vivre ensemble dans notre nation».

L’audience à la présidence de la République de Monseigneur Basile Mve Engone, les Révérends Francis Mbadinga et Augustin Bouengoune et l’Imam Ismaël Oceni Ossa, intervient quelques jours après l’organisation d’une grande manifestation religieuse à Libreville. Face à la crise multiforme que vit le Gabon depuis plusieurs mois, les communautés religieuses ont initié, le 5 janvier, une séance de prières œcuméniques en vue de raffermir la stabilité et surtout la paix au Gabon.

 
 

5 Commentaires

  1. demi-dieu dit :

    Ali a un vrai problème. Il parle comme Satan. Toujours à conjuguer le verbe au futur : “il ne ménagera aucun effort pour «assurer de meilleures conditions sociales à toutes les populations locales»” “Tu as dit en ton coeur : je monterai aux cieux, j’élèverai mon trône au dessus des étoiles de Dieu… Je serai semblable au Très-haut”

    (Es 14.13,14).

  2. Martine dit :

    On se croirait au cinéma. Lol !

  3. Père de Dieu dit :

    Ali est partout à la fois : Djobi, panthère noire, vaudou, islam, Est-il chrétien??? Ces leaders des confessions religieuses qui sont lui ne sont pas miséreux, on y trouve des milliardaires hommes d’affaires qui se sont enrichis sur le dos des gabonais. Qui s’assemblent se rassemblent. “Dieu ne nous a pas laissé de faire du Gabon ce que nous sommes en train de faire… Un jour il nous punira” disait OBO.

    Père.

  4. moundounga dit :

    Bjr. MBADINGA lui même a dit au cour du JT sur la une la semaine dernière, “il n’est pas normal qu’il y est autant de chapelles à Libreville et qu’il y est autant de dérives sur tous les plans(comprenne qui pourra). Si l’homme d’église censé incarné “la lumière” s’interroge ainsi que fera le disciple ? Amen.

  5. diogene dit :

    Heureusement que les dieux n’existent pas sinon ils se retourneraient dans leur tombe

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW