Invisible depuis plusieurs jours, le président gabonais a choisi de réapparaître, ce jeudi 4 juillet, alors que certains le donnaient pour mort. Ali Bongo a renoué avec les audiences de ministres et des chefs d’entreprises au palais du bord de mer.

Ali Bongo et Lee White, le 4 juillet 2019, à la présidence de la République (Libreville). © Facebook/ présidence de la République

 

Franck Nguéma et Gagan Gupta, en audience chez Ali Bongo. © Facebook/ présidence de la République

Alors que la polémique née des propos de Jean Rémy Yama sur sa prétendue mort à la suite de son AVC survenu à Riyad (Arabie saoudite) en octobre 2018 ne finit pas d’enfler sur les réseaux sociaux, Ali Bongo a choisi de réapparaître ce jeudi. Le président de la République s’était fait discret ces dernières semaines après des jours d’intenses activités au palais du bord de mer, où il avait reçu en mai et juin quatre de ses homologues africains ainsi que plusieurs autres personnalités, dont des diplomates et des membres du gouvernement. Des rumeurs persistantes avaient laissé entendre qu’il s’était une nouvelle fois rendu à Londres pour une nouvelle visite médicale.

Si la présidence de la République n’a jamais confirmé ni même infirmé ces rumeurs, il se trouve que le chef de l’État est bel et bien à Libreville actuellement. C’est, en tout cas, ce que montrent les images publiées sur sa page Facebook. Ali Bongo a reçu, ce 4 juillet, Lee White le nouveau ministre de la Forêt et son collègue Franck Nguéma (Culture et Sports). Il s’est officiellement agi pour le chef de l’État de «faire [un] état des lieux de leurs portefeuilles respectifs». Patron d’Olam Afrique, Gagan Gupta a également été reçu en audience par le président.

 
 

9 Commentaires

  1. Poe dit :

    Son épouse était à Londres du 14 juin au 1 juillet.
    Alors pas d’apparition pour celui qui est en perte d’autonomie.

  2. akiée dit :

    Le boa réapparaît avec les même habits, même position, avec les mêmes gens bref le même cinéma…

  3. IPv4 dit :

    …et vous avez décidé de le mettre en prison, alors qu’Il vous a ressuscité…This is fake news.

  4. Jacouille dit :

    Le même jour le ministre de la défense du Congo porteur d un message écrit de Sassou pour BOA a été rerouté vers Nkogue Bekalé. Et c est la deuxième fois qu un émissaire de Sassou est réorienté vers le PM alors qu en même temps BOA reçoit officiellement ses pseudo ministres

  5. Tous ceux qui vont cautionner le sosie d’Ali Bongo (acte d’existence d’Ali Bongo or, qu’il est bien MORT le 24 OCTOBRE 2018 ) tel Lee White ( des étrangers adoptés qui viennent semer le désordre chez autrui ), et Cie, seront jugés ainsi comme des criminels, qui volent le Gabon de toutes ses vertus et richesses du sous sol. Ils ne seront pas épargnés de tout jugement.

  6. Ngouss Mabanga dit :

    Entièrement d’accord avec toi
    Jacou le Croquant
    5 JUILLET 2019 À 10 H 13 MIN À 10 H 13 MIN
    Tous ceux qui vont cautionner le sosie d’Ali Bongo (acte d’existence d’Ali Bongo or, qu’il est bien MORT le 24 OCTOBRE 2018 ) tel Lee White ( des étrangers adoptés qui viennent semer le désordre chez autrui ), et Cie, seront jugés ainsi comme des criminels, qui volent le Gabon de toutes ses vertus et richesses du sous sol. Ils ne seront pas épargnés de tout jugement.

  7. Kiliane dit :

    Mr Franck Nguema, si BOA peut vous recevoir aussi détendu, qu’est ce qui l’empêche de recevoir une délégation de dynamique unitaire avec la même détente ? BOA est MORT. Cessez de plaisanter SVP.

  8. B2 dit :

    J’ai surtout pitié pour ceux qui jouent cette comédie, Laccruche Alihanga Fargeon en premier. Tu finiras très mal…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW