Pour avoir inventé un scénario pour faire le buzz sur Facebook, Audrey Mengue Mve, une jeune gabonaise accusée de diffamation risque un an de prison et une amende d’un million de francs CFA pour le préjudice causé à une victime d’accident de la circulation.

Pour avoir chercher le buzz sur Facebook, Audrey Mengue Mve risque la prison (capture d’écran). © D.R.

 

Cherchant à tout prix à faire le buzz sur les réseaux sociaux, Audrey Mengue Mve, une jeune gabonaise, a écopé en juillet dernier d’une plainte formulée contre X. L’internaute d’une vingtaine d’année est accusée de diffamation, rapporte le quotidien L’Union, qui annonce pour le 30 août prochain le délibéré du procès qui a eu lieu la semaine dernière au tribunal correctionnel de Libreville. En attendant, la jeune femme est en détention préventive depuis le 5 août à la prison centrale de Libreville. Le ministère public a requis une peine d’un an d’emprisonnement ferme et une amende d’un million de francs.

Lors du procès, l’accusée a reconnu avoir inventé le scénario qui lui a valu ses ennuis judiciaires. Dans une vidéo postée sur Facebook plusieurs semaines plus tôt, des centaines d’internautes avaient, en effet, vu Audrey Mengue Mve devant un véhicule accidenté près d’un cours d’eau à proximité de son domicile. «Je suis chez moi, et il y a une voiture qui est tombée. Le mec dormait, il était vraiment gazé (fatigué). Il est venu tirer un coup avec une petite. Un homme responsable ! Il n’y a plus d’hôtels à Libreville ?» s’était-elle interrogée, visiblement amusée par l’accident et loin de se préoccuper de l’état de la victime.

Confrontée au propriétaire du véhicule qui a réfuté sa version des faits, Audrey Mengue Mve a dit regretter son geste. «Je me sens mal. […] C’est la première fois que je fais cela et je jure de ne plus jamais recommencer», s’est-elle exprimée devant les juges et devant sa victime qui a assuré avoir subi un préjudice, y compris dans son couple.

Au palais de justice, cette nouvelle affaire de diffamation sur Internet pourrait bien constituer un exemple pour dissuader d’autres internautes à la recherche du buzz.

 
 

3 Commentaires

  1. shox dit :

    Dès que j’ai regardé cette vidéo je sentais deja le “kongossa”.
    Malheureusement vous etes nombreux sur le réseau…
    Ce n’est plus au marché où on va racconter sa vie et débiter des gros mensonges…désormais c’est Fcbk.
    Bien fait,tu as été “kanguée”!

  2. bassomba dit :

    Avis à tous les falsificateurs sur facebook

  3. moundounga dit :

    Bjr. si la justice peut juger sans complaisance cette affaire tant mieux. parce que vraiment Facebook c’est de la m… voila un paternel obligé d’aller se justifier auprès du tribunal pour sauver son couple et sa famille vous vous rendez compte!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW