En prélude aux prochains challenges sportifs du Gabon, en l’occurrence les matchs des Panthères A, U23 et le démarrage du championnat national de première division, le ministre des Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze, s’est entretenu le 19 février avec le président de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), Pierre Alain Mounguengui. Une rencontre censée aplanir les zones d’ombre apparues ces derniers jours et appeler à l’apaisement.

Le ministre des Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze, a devisé, le 19 février 2019, avec le président de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), Pierre Alain Mounguengui. © Gabonreview

 

Après 8 mois d’attente, le championnat national de football démarre le 23 février 2019, à Mouila, dans la province de la Ngounié. Soit trois semaines avant le match des Panthères pour la qualification à la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football 2019, à Bujumbura, au Burundi. Les U23 leur emboiteront le pas contre le Ghana. Face à ces challenges et aux problèmes survenus récemment en rapport avec le non-paiement des émoluments du coach Daniel Cousin, le ministre des Sports a eu une séance de travail avec la Fégafoot. Les maîtres-mots de ce rendez-vous ont été l’apaisement et la concertation en vue de la qualification des Panthères.

«Nous avons parlé des échéances à venir, en l’occurrence le match Burundi – Gabon et aussi les rencontres des U23 qui sont en compétition, au même moment, au mois de mars, contre le Ghana, dans le cadre des éliminatoires des U23», a déclaré Pierre Alain Mounguengui.

Au cours de ces échanges, a-t-il expliqué, la situation du sélectionneur national et de son staff a été abordée. «Nous avons reçu les instructions pour tout mettre en œuvre pour que nous n’ayons pas de difficultés sur le plan de la préparation de ces deux compétitions, parce qu’il se dit beaucoup de choses sur la réaction du sélectionneur national. L’heure n’est plus à la polémique. Nous sommes dos au mur, il faut rebondir. Nous avons un dernier match à jouer contre le Burundi», a plaidé le président de la Fegafoot.

Concernant le problème de salaire non payé et l’absence de contrat du sélectionneur national, le directeur général des Sports, Mathurin Bidoung Bi Allogho, a assuré qu’«une avance conséquente sur ce qui est dû à Cousin a été faite». «Il l’aura au plus tard demain, sinon aujourd’hui. Et le ministre d’État a instruit la Fédération pour que le contrat de Cousin soit écrit, mais aussi ceux de tous les gens qui l’accompagnent à savoir Zita Banagoye et François Amegasse. Tout est à l’apaisement, tout est réglé. Il n’y a plus de problèmes», a insisté Mathurin Bidoung Bi Allogho.

Dans l’immédiat, a assuré le président de la Fégafoot, le sélectionneur national sera convoqué pour des séances de travail. «Les résolutions que nous aurons avec le sélectionneur, nous allons les remonter au ministre d’État pour les décisions finales», a précisé M. Mounguengui.

À noter que le Gabon Oil National-Foot va démarrer le 23 février avec 14 clubs. À cette occasion, la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) a revu la formule qui intègre désormais un système de play-offs.

La saison débutera à Mouila, au stade Mbombet. Le match d’ouverture opposera le promu AS Dikaki, vainqueur du National Foot 2 et le Champion du Gabon en titre, As-Mangasport.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW