Un musée virtuel sur les origines de la vie conçu par l’Institut de chimie des milieux et matériaux de l’Université de Poitiers (IC2MP) a été dévoilé au public le 29 août. Il a été réalisé grâce aux résultats des travaux réalisés dans le bassin francevillien (Gabon).

Visite guidée du Laboratoire IC2MP par le Pr Abderrazak El Albani. © Ambassade du Gabon en
France

 

Echange de présents entre Flavien Enongoué et la vice présidente, chargée des relations internationales de l’Université de Poitiers, Pr. Christine Fernandez. © Ambassade du Gabon en France

Une délégation de l’ambassade du Gabon en France, conduite par l’ambassadeur Flavien Enongoué, a pris part, le 29 août, à la présentation du musée virtuel sur les origines de la vie conçu par l’Institut de Chimie des milieux et matériaux de l’Université de Poitiers (IC2MP), à partir des résultats des travaux réalisés dans le bassin francevillien (Gabon).

Menés depuis 11 ans, ces travaux attestent que c’est dans ce bassin qu’ont émergé, il y a 2,1 milliards d’années, les premières formes de vie multicellulaire. L’hypothèse admise jusqu’alors étant que les premières preuves de cette vie, découverte en Australie, remontaient seulement à 600 millions d’années.

Ce musée virtuel retrace les origines de la vie, textes et images à l’appui, dans un langage accessible au grand public, à travers quatre étapes principales : la salle des expositions, la salle de l’évolution, la salle des fossiles et la salle des médias. L’inauguration officielle est prévue courant octobre 2019 à l’Université de Poitiers, puis à Libreville au mois de novembre.

À l’issue de la présentation, l’Ambassadeur Flavien Enongoué et les membres de sa délégation ont eu une séance de travail avec le Doyen de la faculté des Sciences fondamentales et appliquées, Pr Thierry Cabioch. Ils ont ensuite effectué une visite de l’Institut de chimie des milieux et matériaux où, depuis une dizaine d’années, huit (8) Gabonais ont préparé et soutenu leur thèse de doctorat. Actuellement, deux jeunes gabonaises figurent parmi les étudiants inscrits en doctorat.

La délégation gabonaise a également été reçue à la présidence de l’Université par la vice-présidente, chargée des relations internationales, Pr Christine Fernandez. Cette dernière a présenté à ses hôtes les atouts de cette université, l’une des plus anciennes d’Europe, créée en 1431, et où le philosophe René Descartes fit ses humanités.

Flavien Enongoué s’est félicité du rôle de l’Université de Poitiers dans la formation de plusieurs cadres gabonais. Il s’est réjoui de la bonne disposition de la présidence de cette université à envisager les bases d’une coopération académique, dans le cadre d’une convention d’accueil des étudiants et chercheurs gabonais. Une mission du service académique de l’Ambassade est prévue à cet effet au début de l’année 2020.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW