À l’instar d’autres personnalités s’étant rendues ces dernières semaines à Libreville, parmi lesquelles ses homologues du Togo, de Côte d’Ivoire et du Sénégal, le président tchadien est attendu ce mercredi 5 juin dans la capitale gabonaise.

Ali Bongo et Idriss Deby Itno, le 26 février 2018, à N’Djamena. © DCP-Gabon

 

Ali Bongo est décidément de nouveau d’attaque. Ces dernières semaines, le président de la République a initié un ballet diplomatique à son palais du bord de mer à Libreville. Depuis son retour de Rabat (Maroc) où il était en convalescence après son AVC survenu quatre mois plus tôt à Riyad en Arabie saoudite, il a reçu plusieurs personnalités parmi lesquelles ses homologues Faure Essozimna Gnassingbe du Togo, Alassane Dramane Ouattara de Côte d’Ivoire et récemment Macky Sall du Sénégal. Et c’est loin d’être fini. Il s’apprête à recevoir Idriss Déby Itno.

Selon la présidence de la République, le leader tchadien est attendu pour ce mercredi 5 juin, deux jours après le voyage du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale à N’Djamena, où il avait porté un message d’Ali Bongo à son homologue. Conformément à la formule consacrée, la présence du président tchadien à Libreville s’inscrit dans le cadre d’«une visite de travail et d’amitié». La durée de cette visite n’a pas été précisée, mais l’on se doute que, comme ses prédécesseurs s’étant rendus au chevet d’Ali Bongo, Idriss Déby Itno ne passera pas 24 heures à Libreville. Il fera tout au plus 3 à 4 heures dans la capitale gabonaise.

N’empêche, le palais du bord de mer informe déjà que les deux chefs d’État échangeront sur le renforcement de la coopération bilatérale et multisectorielle entre leurs deux pays.

 
 

8 Commentaires

  1. Antoine dit :

    “La politique est l’art de mentir ” ( Voltaire). Continuez à vous FOUTRE du peuple gabonais. Rira bien qui rira le dernier.

  2. manono dit :

    Ali cest comment, tu as quel probleme, les gens ne font que defiler et toi meme tu es toujours wanted devant les gabonais. Tu dois avoir un probleme serieux, la cest trop honnetement. La verite na pas de tombe. Non la, tu as un probleme, on te voit pas, tu ne parles pas aux gabonais, tu ne parles quaux gens qui defilent a la presidence apres tu vas dans twitter. Les fran-macons sont vraiment des dangereux. La mort existe et lenfer vous attend, vous ne craingnez pas Dieu, trop de mensonge.

  3. Isabelle dit :

    Pour l’instant, je ne compte que des préfets (ou valets) au service de la Métropole, aux ordres du roitelet Macron.

    Tous ces présidents qui défilent devant le sosie BOA ont pour monnaie commune le franc des Colonies Françaises d’Afrique (CFA). Et ils prouvent ainsi que 14 pays d’Afrique sont toujours esclaves de la France. CQFD.

  4. Paul Mba dit :

    Tout ce cinéma ne fera pas de Fargeon Laccruche le futur président du Gabon. Je suis désolé de vous le redire : Jean Ping (que les français n’aiment pas) est bien le Président élu du Gabon depuis 2016. Respectez pour une fois (depuis notre indépendance) le choix libre d’un peuple.

    Que la France cesse son théâtre avec sa marionnette Fargeon Laccruche SVP.

    On s’en pète des défilés de vos préfets au chevet du sosie d’Ali Bongo qui se décompose depuis octobre dernier.

  5. Voilà dit :

    On commençait déjà se poser de nouvelles questions. Les visiteurs du Distingué président camarade ne provenaient que de l’autre côté du trottoir. Ceux du voisinage se tenaient coi, sans raison ? On ne les voyait pas venir aux nouvelles, sitôt le voisin rentré au bercail après un petit séjour chez les nganga aoussa… Bienvini, Idriss !

  6. grrr boy dit :

    Vraiment déjà qu’il n’est pas allé à la mosquée pour leur fête musulmane ni à la cérémonie de la commémoration de la mort de son pseudo père !!! c’est de la pure comédie nollywoodienne qu’on nous sert là ;qu’il vienne simplement s’exprimer on en demande pas plus !! c’est du foutage de gueule ;;;on veut qu’il apparaisse en live devant la population c’est tout

  7. Ulys dit :

    Après tout, la politique est un théâtre. Lol !

  8. Carmen dit :

    Au chevet?!
    Le chevet est l’extrémité du lit où l’on pose la tête…
    Etre au chevet de quelqu’un signifie qu’il est alité…
    Attention au choix des mots tout de même!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW