Cinq mois après sa sortie de prison, l’opposant Frédéric Massavala Maboumba a clairement présenté, samedi 9 novembre, son ancien allié Jean Ping comme faisant partie de ceux qui maintiennent les Gabonais dans la misère par la multiplication de ses discours irréalistes. L’ancien porte-parole de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) assure être disposé à parler avec le pouvoir, y compris pour la libération des opposants encore incarcérés.

Frédéric Massavala Maboumba, le 9 novembre 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

Libéré de prison en juin dernier après 19 mois de détention à «Sans-Famille», Frédéric Massavala Maboumba n’a pas perdu sa verve et sa liberté de ton. Mais cette fois, le bagout de l’ancien porte-parole de la CNR s’est retourné contre ses anciens alliés, et particulièrement contre Jean Ping dont le soutien lui a manqué alors qu’il était incarcéré. Disant avoir beaucoup appris de la Bible ces derniers mois, l’opposant assure être devenu un autre homme, y compris dans sa conception de la politique. Son nouveau positionnement s’en ressent : il dit être parvenu à «transcender les clivages subjectifs».

«Je demeure un opposant, mais un opposant qui n’a pas peur d’aller parler au pouvoir, même si cela me coûte d’être traité de tous les petits noms d’oiseaux», lâche-t-il, avant de prendre explicitement ses distances avec le patron de la CNR, qu’il accuse d’«enfumer les Gabonais» , de «pédaler dans le vide» et d’emprisonner le débat politique dans l’élection présidentielle de 2016. Or, assure-t-il, «2016 est très loin derrière nous, et 2023 encore plus loin. Il faut penser à maintenant».

Pour Frédéric Massavala Maboumba, la priorité du moment est l’amélioration des conditions de vies des Gabonais et non la multiplication des discours «irréalistes» qui, selon lui, a pour conséquence de maintenir les populations dans la misère au lieu de chercher à les en sortir. Il cite pêle-mêle l’état des routes, le tourisme, l’agriculture et la pêche qui, estime-t-il, devraient préoccuper “les hommes d’Etat“, mais qui sont éludés par “les politiciens“.

«Si on continue à dire aux gens que ça arrive bientôt alors que ça ne viendra jamais en réalité, on court le risque d’être discrédité à jamais», lance-t-il, visant le discours du chef de file de la CNR.

 
 

21 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Sauf que Mr Jean Ping est le seul OPPOSANT de toutes les précédentes élections présidentielles à avoir résisté cette fois ci à la énième fraude présidentielle des Bongo et soutenu par le Quai d’Orsay. Mr Massavala Frédéric, vous êtes libre de dialoguer avec qui vous souhaitez, vous êtes libre de vomir Jean Ping, m. Moi,qui ai aussi travaillé dans ce système POURRI de la francafrique et BONGOISTE (comme ancien du B2), je reste fidèle à Mr Jean Ping.

  2. Ondo dit :

    Libre à toi de dialoguer avec qui tu veux. Personne ne t’emprisonne dans l’opposition. Nous, nous restons avec le président élu en 2016. La libération PASSERA par Mr Jean Ping. Nous y croyons.

  3. Ulys dit :

    C’est toi même qui te discrédite en pactisant avec SATAN. Bonne route en ENFER.

  4. Mayandji Christian dit :

    Je partage le nouveau positionnement politique de M. Frédéric Massavala Mabouba sur la reflexion relative aux conditions de vie et au dialogue avec les adversaires politiques.

  5. Biyoghe Armand dit :

    “…qui n’a pas peur d’aller parler au pouvoir”… Autant dire “n’a pas peur d’aller parler avec le diable”. Il oublie une chose, ça fait plus de 50 ans que nous essayons de “parler avec le pouvoir”… sans suite favorable pour notre Gabon. Alors, ce qui reste à faire, c’est de couper le MAL à la racine. Et tout ira bien pour le Gabon.

    Vive Jean Ping, le président élu du Gabon. Jusqu’au bout pour libérer le pays.

  6. TARA dit :

    Etonnant que ce soit seulement maintenant k tu t en rende compte ,j en parle depuis 2016 avant l election

  7. CHRISTINE Madeleine dit :

    Je te rappelle que Jean Ping est le seul de tous les opposants, depuis toutes les victoires de l’opposition volées par le régime en place depuis plus de 50 ans (avec le soutien de la France), Jean Ping est SEUL qui ose continuer sa LUTTE (avec le soutien de la diaspora).

    Tu sais bien qu’on ne peut absolument rien faire au Gabon pour s’opposer à ce régime USURPATEUR. Sinon, nous allons être arrêtés ou assassinés. Jean Ping est un FIN DIPLOMATE. Et la diplomatie fini toujours par payer. Nous, nous GARDONS ENTIÈREMENT CONFIANCE à Jean Ping. Il est bien le Président élu du Gabon.

  8. Servais Mba dit :

    Va brouter l’herbe. Personne ne t’empêche. Laisses-nous continuer notre combat pour la liberté.

  9. Jones dit :

    Merci Massavala.
    Jean Ping n’acceptera jamais que le Régine s’effondre comme tous les opposants anciens du PDG.
    Ils ont tous intérêt à le bousculer mais pas à le déstabiliser totalement car, même eux devraient rendre des comptes de toutes les fortunes accumulées! C’est un jeux.

    Ainsi, on multiplie des discours pour maintenir la population dans un faux espoir qui consiste à étouffer l’émergence d’un vrai débat politique axé sur la misère des gabonais d’une part, et contribue également à empêcher la naissance d’une véritable opposition capable de mener un vrai débat politique d’autre part.
    Un jour, nous nous rendront compte que depuis tjrs, on se fait rouler dans la farine par le PDG-Ping et le reste c’est-à-dire la France, l’UE,la CPI, les États-Unis, la Chine, les institutions gabonaises…

    Que les gabonais ouvrent les yeux maintenant, qu’ils apprennent à défendre leurs intérêts eux-mêmes avec fermeté.

    C’est pas un messi fut-il Jean-Ping ou une puissance étrangère qui les sortira de l’enfer !

  10. moundounga dit :

    Bjr. Le fait de lire maintenant la bible n’indique en rien que l’on soit crédible. La preuve il taille en pièces JP alors que l’une des dispositions phares de la bible est” de ne pas faire à autrui ce que vous ne vouliez que l’on vous fasse”. Ensuite on s’appuie sur le peuple pour se légitimer. Encore une erreur car le peuple n’oublie pas. Qui a été Pigiste le restera et manifestement c’est le cas. Moralité: dans quelques temps vous verrez à nouveau ce Mr aller vers JP ce n’est qu’une question de temps. Amen.

  11. Et maintenant que tu as vidé ton sac la suite de ton action c’est quoi ? Qui ignore que tu étais en salle d’attente de BLA espérant une nomination et te remplir le poches comme certains avant toi ? malheuresement certains sont entrain d’être pris la main dans le sac ?
    Nous avons voté pour Jean Ping en 2016 , cette élection n’est pas loin derrière nous . Jean Ping n’a pas trahi ses électeurs qui continuent à croire en lui.

  12. Duncan dit :

    Vraiment vous me faites rire! Pauvre Gabon avec de telles réflexions!!! Vous idealisez l’opposition de la même manière que les autres idéalisent le pouvoir!!! Après on s’étonne de 52 ans de règne ! Si l’autre a essayé sa stratégie et que ça a foiré pourquoi persister dedans??? Alternance est a tous les niveaux: pouvoir comme opposition
    Sans deconner vous ne voyez pas que les chosent bougent réellement seulement quand d’autres alternatives de lutte émergent ( appel à agir…) avec l’autre rien ne bouge!!!! Continuez

  13. Norbert Ndong dit :

    D’abord, c’est faux de dire que tu étais pour Jean Ping. Tu étais pour Guy Nzoumba Ndama qui s’est rallié à Jean Ping. Lui aussi a quitté le bateau depuis belle lurette.C’est triste de voir des vendus de votre espèce…

  14. PAUL MBA dit :

    Jean Ping SURVIVRA à ton départ… https://youtu.be/ZBR2G-iI3-I

  15. Théodore dit :

    LE DIABLE A LE POUVOIR DE SE TRANSFORMER EN ANGE DE LUMIÈRE…
    COMPRENNE QUI VOUDRA…

  16. Hugo dit :

    Que cela vous plaise ou pas, Jean Ping sera bien le président du Gabon. Oui, il le sera, je vous le confirme… SOUTENEZ-LE…

  17. FIFI dit :

    Jean Ping est la TRANSITION IDÉALE entre ce régime bongoiste et le changement… Croyez-moi. C’est l’homme qu’il nous faut pour un changement sans effusion de sang… IL EST TRÈS DIPLOMATE. LES FRANÇAIS LE SAVENT.

  18. Ndong Yvon dit :

    ENFIN ! UN IDIOT QUI SE CROIT ENFIN HOMME !!!

  19. Bernard Nkogue dit :

    “Qui boude bouge”, disait quelqu’un… MASSAVALA FRÉDÉRIC, tu boudes Jean Ping, BOUGES…

    LE CHANGEMENT VA S’OPÉRER SANS TOI…

  20. tara dit :

    Massavala

    Rien de nouveau dans votre discours :
    Qu’avez vous rapporte au peuple après la paix des braves
    après la rencontre à Paris
    Après le dialogue d’Agondje
    Après …
    Savoures l’argent que tu as récupéré auprès de Patrichi ( tu a été vu …si tu continues on publies la photo )
    To dialogue ne rapportera rien au peuple , c’est toi qui enfume dans ton discours irréaliste

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW