Après l’élimination du Gabon dans la course à la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019, Daniel Cousin voit son avenir s’assombrir. Le sélectionneur national est sous la menace d’un limogeage après cet échec retentissant.

Daniel Cousin sera-t-il limogé de la tête des Panthères du Gabon ? © D.R.

 

Arrivé à la tête des Panthères en septembre 2018, Daniel Cousin avait la lourde mission de mener le Gabon à la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019, après un début d’éliminatoires cahin-caha. Malheureusement, ce rêve a brusquement pris fin le 24 mars à Bujumbura, lors de l’ultime journée des éliminatoires face au Burundi.

Incapables de «dévorer» les Hirondelles, les Panthères ont été éliminées et ne seront pas en Égypte en juin prochain, pour la phase finale de Can. Après cette élimination au bout du suspens, le Gabon doit impérativement se reconstruire. S’il a assuré «travailler pour mieux faire», Daniel Cousin sera-t-il maintenu pour conduire ce processus ? Beaucoup d’éléments laissent penser que l’ancien international gabonais pourrait être écarté.

Il est de notoriété publique que l’ancien attaquant était un choix par défaut des dirigeants du football pour succéder à Antonio Camacho, limogé de son poste de sélectionneur. Avant l’actuel sélectionneur, le choix avait été porté sur Aubame Yaya, ancienne gloire du football national, qui a décliné l’offre. Vu l’urgence, les dirigeants du football national avaient donc choisi Daniel Cousin, précédemment manager général de la sélection nationale.

«Il va diriger l’équipe. On dit qu’il n’a pas d’expérience, c’est vrai. Mais il a l’expérience de footballeur, de capitaine des Panthères du Gabon. Il est aujourd’hui entraineur diplômé, il se fera son expérience sur le banc gabonais. Ce qu’il a et qui dépasse l’expérience, c’est son patriotisme», avait notamment déclaré le ministre des Sports. «Il aime le Gabon, il aime le football gabonais et je pense qu’il va se battre pour qu’on aille le plus loin», avait ajouté Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Après l’élimination du Gabon à la course à la Can 2019, cette fibre patriotique sera-t-elle à nouveau exhibée pour conserver Daniel Cousin ? Pas sûr. À moins d’un miraculeux rebondissement. D’autant qu’à la signature du contrat du sélectionneur, celui-ci aurait inclus une clause relative à la qualification pour la Can 2019. Celle-ci n’ayant pas été remplie, Daniel Cousin serait purement et simplement limogé.

L’ancien capitaine des Panthères (55 sélections, 11 buts) pourrait également payer son comportement jugé «incommodant» à la tête des Panthères. Ce dernier avait notamment éconduit des vestiaires, le vice-président de la République qui voulait booster, soi-disant, les Panthères à la mi-temps du match Gabon-Mali, le 17 novembre à Libreville, avant de faire amende honorable trois jours plus tard. Daniel Cousin avait aussi rouspété en février dernier, après six mois de salaire impayés, menaçant même de démissionner. La moitié de son dû lui a finalement été versée au moment de la signature de son contrat, au courant du même mois.

Désormais la balle est dans le camp des dirigeants sportifs, qui ont annoncé de grands chamboulements à la tête de sélection nationale de football après l’élimination des Panthères. Des réaménagements dont Daniel Cousin pourrait faire les frais.

 
 

5 Commentaires

  1. TONDA MAMBENDA dit :

    Évincer un coach n’a jamais été une force pour une équipe nationale. Cette élimination doit être perçue comme un témoignage vivant de la mauvaise santé de notre football. Le match du Burundi n’est que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Les causes il faut aller les chercher plus loin. Repenser la stratégie de notre football, lui donner un modèle économique pour créer de la ressource exigent une réflexion de fond. La présence des exégètes pour non seulement faire l’autopsie à froid mais également proposer des pistes pour relever la tête. Il faut donc s’armer de courage et se nourrir d’ambitions mesurées pour prendre de bonnes décisions.

  2. le nkemberlien dit :

    Félicitation DC pour votre travail en si peu de temps au sein des panthères.
    Je pense que après l’élimination de notre 11 National de la face finale de la CAN 2019,avec tous ce que nous connaissons, bref…Je pense que le DC doit encore rester à la tète du 11 Nationale. il est prématuré de penser au limogeage du cautch, c’est pas en si peu de temps qu’il devait nous apporter des résultats positifs. C’est avec le temps sur le bans des panthères que DC va avoir de l’expérience afin de récolter des victoires. Même si on avait José Morion comme entraineur pour notre équipe je pense que le résultat devait être le même. Prenons les exemples des coach du Sénégal et de la RDC qui ont fait des bons résultats avec leur équipe, c’est un travail de long à laine, ils ont subis des défaites et bien d’autres maux avec leur équipe, c’est pas pour cela que les dirigeants les ont limogé. Arrêtons de trouver toujours des raisons des que nous avons perdu. Nous devons penser au long terme et dans la durée.

  3. Paul Mba dit :

    Parce que prendre un expatrié à coup de millzde dollars par mois va faire gagner l’équipe nationale ? Vous pouvez toujours rêver. Même Zinedine Zidane comme sélectionneur national ne fera pas gagner le Gabon une quelconque coupe. Il vaut mieux se contenter encore de Daniel Cousin.

  4. Le reveil dit :

    C’est fini go man

  5. ombouwoutou dit :

    vous pensez que gagner un match de football c’est faire du miracle encore que pour faire le miracle on concentre ses pensés son énergie, donc en un mot on se prépare. Vous regroupez des joueurs qui jouent dans des club différents à 3 ou 4 jour du match et vous pensez obtenir quel résultat? même si vous aurez prit pelé comme sélectionneur rien ne devait changer avec ces conditions,ou un sélectionneur pour se faire payer son petit salaire doit d’abord menacer pas de mise au vert. Penser a limoger Daniel cousin ne changera rien ça c’est les idioties des émergents qui ne savent qu’une chose depuis qu’ils sont au pouvoir voler l’argent pas avec la fourchette ou la cuillère comme nos papa mais a coup de godet d’un chargeur de marque caterpillard et de type 956D.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW