Port-Gentil abrite depuis le 28 août, un séminaire destiné aux travailleurs du secteur pétrolier dont les activités sont jugées précaires.

L’Onep et ses partenaires en ordre de bataille pour outiller les employés du pétrole et les rendre plus aptes à faire face aux difficultés. © D.R.

 

Comment rogner les zones d’inconfort dans les métiers du secteur pétrolier jugés pénibles ? C’est le défi du séminaire initié par le Réseau énergique de l’Afrique subsaharienne de la Fédération syndicale internationale IndustriAll Global Union, en collaboration avec l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep).

Cette rencontre placée sous le thème «le travail précaire dans le secteur pétrolier», débutée le 28 août à Port-Gentil, vise à mieux préparer cette catégorie de travailleurs aux conditions d’exercice dans ce secteur. Destiné aux agents des stations-service, les prestataires de services, les intérimaires, les sous-traitants, ce séminaire  participe également au renforcement des  capacités de ces agents, pour améliorer leurs conditions de travail, de sécurité sociale et de santé.

Plusieurs thématiques seront passées en revue : l’histoire des travailleurs du secteur pétrolier au Gabon de 1950 à 2000, le combat de l’Onep contre le travail précaire et l’apparition de nouvelles formes de travail précaire. Les problèmes liés à la protection des droits des membres de l’Onep, la liberté d’association, la protection des droits des travailleurs vulnérables des secteurs du pétrole et du gaz.

Les conclusions de ces travaux seront portées à l’attention du ministre du Travail. Les organisateurs entendent échanger avec le ministre sur plusieurs situations déplorables, notamment sur le contrat à durée déterminée (CDD) présenté comme une source d’instabilité pour les employés.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW