Denis Bouanga s’est récemment confié sur sa vie à Nîmes (D1 française), où il est arrivé à l’été 2018. De ses objectifs à son avenir en club, en passant par la sélection nationale, l’attaquant de 24 ans n’élude aucun point.

Denis Bouanga. © Footballogue – Icon Sport

 

Recrue de la plus chère de l’histoire de Nîmes (D1 française) où il a débarqué en 2018, contre un chèque de trois millions d’euros (près de deux milliards de francs CFA), Denis Bouanga s’est confié sur sa première saison avec les Crocos. Selon l’attaquant, l’objectif du club est de terminer dans le top du championnat.

«Chaque équipe que l’on a vue au match aller était à notre portée. Il y a eu peut-être des petites erreurs, mais on a progressé. On sait très bien tenir nos matches. C’est sûr que cette équipe-là est plus forte qu’en début d’année», a déclaré Denis Bouanga à objectifgard.com. Sur le plan personnel par contre, l’objectif est d’en vouloir plus. «Plus tu termines haut, plus tu es vu, plus l’équipe est vue aussi. Ce serait intéressant pour le club, moi et tout le monde», a-t-il confié.

Denis Bouanga a aussi évoqué son jeu, parfois souvent taxé d’égoïste. «Parfois, je fais de mauvais choix. J’ai une chose en tête et au final je change au dernier moment. En début de saison, c’était instinctif. Je ne me pose plus de questions, je joue comme je sais faire. On m’a dit de me lâcher comme en début de saison. Quand je suis sur le banc, ça joue sur mon jeu. Ça va revenir, il manque ce petit but pour déclencher à nouveau la confiance», a-t-il déclaré.

L’ailier polyvalent de 24 ans a inscrit quatre buts en 26 rencontres avec les Crocos. Courtisé par de nombreux clubs, en France notamment, le Gabonais espère explorer de nouveaux horizons. «Mon but, c’est de terminer correctement la saison à Nîmes. Après je verrai si j’ai l’opportunité d’aller au-dessus. J’espère que le club ne me bloquera pas. Quoi qu’il arrive, la priorité, c’est laisser une bonne image ici», a déclaré Denis Bouanga, dont il reste encore deux ans de contrat avec Nîmes.

Arrivé en 2017 en sélection nationale, le joueur souhaite par ailleurs tourner la page de l’élimination du Gabon en qualifications de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019. «Il faut savoir passer à autre chose même s’il y a beaucoup de regrets. Ça ne s’est pas fait lors de ce dernier match (Burundi 1-1), mais on aurait dû prendre les points avant. Au final, on est éliminé. On va essayer de revenir plus fort», a conclu Denis Bouanga.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW