En prélude à l’élection des membres du Bureau de l’Ordre des experts-comptables du Gabon (Oneg) dont l’élection est fixée au 20 avril, Franck Sima Mba, tête de liste des neuf personnalités briguant des responsabilités au sein de cette organisation, a réuni ses collègues, le 12 avril 2019, pour un échange sur les attentes et le but de la création de cette organisation.

Franck Sima Mba et les membres de l’unique liste sollicitant le suffrage de leurs collègues, échangeant, le 12 avril 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

La gestation de l’Ordre des experts-comptables du Gabon est presque à terme. Le délégué général de l’Union des experts-comptables du Gabon (UECG), Franck Sima Mba, a réuni les membres de cette corporation, le 12 avril 2019 à Libreville, pour peaufiner les derniers détails de la mise en œuvre de cette organisation. La création de celle-ci permettra à ses membres de se conformer à la loi n° 022/2017 portant création de l’Ordre national des experts-comptables du Gabon et réglementant le titre de la profession d’expert-comptable en République gabonaise.

Tête de liste des neuf personnalités briguant des responsabilités au sein de l’Ordre national des experts-comptables du Gabon (Oneg), Franck Sima Mba est revenu sur l’impérieuse nécessité de cet outil pour la corporation et pour la vitalité de l’économie nationale. Il a saisi cette occasion pour promouvoir les idéaux portés par sa liste pour l’élection du tout premier bureau de l’Onec prévue pour le 20 avril. «On avait déjà envoyé notre Plan stratégique, notre programme électoral à l’ensemble du corps électoral, nos confrères et consorts. L’idée était aujourd’hui d’échanger, d’expliquer, de recueillir aussi leurs observations, leurs amendements et d’enrichir ce texte, de façon à ce qu’on ait un plan d’action qui soit partagé par l’ensemble des collègues», a déclaré Franck Sima Mba.

L’unique candidat à la présidence de cette organisation, portant l’unique liste pour le scrutin du 20 avril, il assure que l’objectif de cette rencontre «était d’expliquer la philosophie, la stratégie, les enjeux de la profession et de permettre au Conseil qui sera élu de travailler et d’être opérationnel assez rapidement parce que, comme on l’a dit, les défis sont nombreux, les attentes de l’ensemble des parties prenantes, du gouvernement, des Impôts, des banques, du monde éducatif, des entreprises (PME et grandes entreprises) sont nombreuses. Cela nous a également permis de renouveler nos engagements d’être au service de la profession».

© Gabonreview

Les experts-comptables tirent une fière chandelle au gouvernement pour la mise en place de leur Ordre. Ce d’autant plus que cet outil va contribuer à l’amélioration du cadre des affaires. «C’est un des piliers ou l’un des éléments qui manquait pour ce cadre des affaires et c’est une étape extrêmement importante pour le pays», a renchéri celui qui a occupé pendant plusieurs années les fonctions de Délégué général de l’UECG.

Les priorités sont nombreuses et les chalenges immenses. Mais la nouvelle équipe, une fois élue, veut commencer par mettre sur pied «un ordre professionnel, l’organiser et de le doter d’un siège et d’un personnel permanent». Elle rédigera ensuite le projet de Règlement intérieur, de Code de déontologie à soumettre à une Assemblée générale d’ici au plus tard le 15 juin 2019.

L’Ordre des experts-comptables a pour vocation d’organiser, encadrer et superviser la profession d’expert-comptable et de commissaire aux Comptes. «Ces professions qui permettent d’attester de la qualité des chiffres. Ce sont des professions qui ont un pouvoir assez important, qui font des déclarations fiscales qui permettent de lever l’impôt et d’alimenter le budget de l’État. Une des missions de l’Ordre est de favoriser également le développement économique et social et de garantir l’intérêt général, d’encadrer, de superviser tout ce qui concourt à la production des données financières pour les banques, pour l’État, les statistiques nationales, afin de garantir la qualité des chiffres», a expliqué le candidat Mba Sima.

Le scrutin du 20 avril est organisé par le ministère de l’Économie sous la supervisées d’un Commissaire du gouvernement chargé de l’Oneg, avec une Commission composée de hauts fonctionnaires.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW