Opposant proche de Jean Ping depuis la présidentielle d’août 2016, le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR) a été reçu, jeudi, par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale à qui il aurait prodigué «de sages conseils».

Me Louis Gaston Mayila et Julien Nkoghe Bekale, jeudi 14 février, à Libreville. © Primature-Gabon

 

Déjà accusé par certains au sein de l’opposition d’être de connivence avec le pouvoir, la virée de Me Louis Gaston Mayila au cabinet de Julien Nkoghe Bekale, jeudi 14 février, risque de ne pas être bien perçue. Pourtant, si le président de l’UPNR a été reçu par le Premier ministre, ce n’est ni pour prouver cette connivence supposée ni pour demander une nomination dans une administration ou institution publique quelconque. C’est, en tout cas, ce qu’assurent les soutiens de l’opposant.

La rencontre de Me Louis Gaston Mayila et Julien Nkoghe Bekale était «une visite de courtoisie et d’amitié au chef du gouvernement», précise pour sa part la Primature. «Le haut dignitaire de la République est venu tout d’abord féliciter celui qu’il considère comme un frère, mais également [pour] lui prodiguer des sages conseils issus de sa longue expérience politique».

«Nous devons mettre la somme de nos expériences au service de la Nation qui nous a tant donné malgré nos divergences politiques», estime le Premier ministre pour qui «le vivre ensemble doit être un atout pour le développement de notre pays».

Ces deux dernières années, Me Louis Gaston Mayila n’a pas cessé d’appeler à l’organisation d’un «véritable» dialogue entre le pouvoir et l’opposition, et précisément entre Ali Bongo et Jean Ping. Le président de l’UPNR dit éviter une nouvelle crise politique dans le pays.

 
 

3 Commentaires

  1. tchenko dit :

    VRAIMENT TOI????!!!!

  2. Okoss dit :

    Toujours la même roublardise,quand est ce que ce Mr va comprendre que l opposition s opposé et le gouvernement gouverne.
    On ne peut pas être en même temps in et out,si ce n est pour nous prendre pour des canards sauvages.Qu il arrêté non de Dieu☢☢☢☢

  3. Ikobey dit :

    Toujours ces vieux mêmes caciques qui vont leur cinéma.
    Il y en a marre de nous faire croire que l’on peut faire du neuf avec du vieux

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW