Le représentant résident du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et son bureau étaient, ce 28 avril, face aux médias, à l’occasion d’un déjeuner de presse dans un hôtel de la capitale gabonaise.

Le Dr Mamadou Kanté, représentant résident de l’UNFPA au Gabon, et Thierry Nzue Asseko, son conseiller technique principal, le 28 avril 2016 à Libreville. © Gabonreview

Le Dr Mamadou Kanté, représentant résident de l’UNFPA au Gabon (à droite), et Thierry Nzue Asseko, son conseiller technique principal, le 28 avril 2016 à Libreville. © Gabonreview

 

Entouré de ses collaborateurs, notamment le Dr Patricia Keba et Thierry Nzue Asseko, le Dr Mamadou Kanté, représentant résident de l’UNFPA s’est attelé à expliquer aux journalistes les missions et la vision de l’organe onusien qu’il représente. Le fonctionnaire international a surtout insisté sur les missions de l’UNFPA dans les domaines de la santé, la planification familiale, l’éducation des jeunes et la fourniture de données statistiques pour le développement.

La fin du déjeuner de presse. © Gabonreview

La fin du déjeuner de presse. © Gabonreview

Les représentants locaux de l’UNFPA ont souhaité travailler désormais avec les hommes de médias pour sensibiliser davantage les populations sur les questions concernant notamment le dividende démographique, afin que chacun puisse veiller à sa santé, se former à travers l’école, travailler pour gagner sa vie et assurer la scolarisation de ses enfants, tout en  participant à la promotion de l’égalité des sexes et à la lutte contre les violences faites aux femmes.

«La rencontre visait à prendre contact avec le monde de la presse, qui est un partenaire traditionnel de l’UNFPA. Notre organisation, à l’instar des autres agences des Nations unies,  doit communiquer sur sa vision du monde, ses missions et ses actions.  C’est la presse qui sert de véhicule aux messages que nous envoyons aux populations, à nos partenaires et aux  gouvernements. L’Etat gabonais et la société civile peuvent toujours compter sur l’accompagnement de l’UNFPA pour tout ce qui concerne les questions liées la jeunesse et à la femme», a laissé entendre Nzue Asseka, conseiller technique principal du Dr Mamadou Kanté.

Pour rappel,  l’UNFPA accompagne le gouvernement gabonais depuis 2015 dans la mise en place d’un plan d’actions décennales et, maintenant, dans le cadre de la décennie de femme lancée l’année dernière par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. L’agence onusienne travaille également avec le gouvernement sur les programmes  visant la protection des droits des femmes et leur autonomisation.

 

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW