Présenté sur les réseaux sociaux comme celui dont le visage a été utilisé pour faire croire à la présence d’Ali Bongo lors de la récente cérémonie de prestation de serment du gouvernement, le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR) crie à la machination et à l’acharnement d’une partie de l’opposition gabonaise.

Me Louis Gaston Mayila, le 21 janvier 2019, à Libreville. © Capture d’écran/GMT

 

Vue par plus de 3 000 internautes, une vidéo diffusée sur Facebook tente de prouver avec peu de succès que Me Louis Gaston Mayila est celui dont le visage a été utilisé pour la conception supposée des images de la cérémonie de prestation de serment du gouvernement, le 15 janvier dernier. Le président de l’UPNR est censé avoir jouer le rôle de sosie d’Ali Bongo, pour faire croire que le président de la République assistait bel et bien à ladite cérémonie.

Si la thèse véhiculée par cette vidéo est plus moquée que véritablement prise au sérieux sur les réseaux sociaux, ce lundi 21 janvier, l’opposant a tenu à réagir sur la page Facebook de Gabonmediatime.com. Il juge «indigne du Gabon» ces accusations, dément et s’insurge contre une «machination» et un acharnement sur sa personne. Me Mayila ne manque d’ailleurs pas d’accuser en retour «les résistants» au pouvoir, «des nervis» qui, selon lui, semblent lui en vouloir particulièrement.

Or, Me Louis Gaston Mayila l’assure, il ne trempe dans aucune «mascarade». «Que ce soit avant, pendant ou après [la prestation de serment], je n’ai eu de contacte avec personne de la majorité», affirme-t-il, disant pas souhaité être «distrait» par «des intrigues». «Qu’on arrête d’instrumentaliser des gens contre moi. Ce petit jeu, on le sait, vient aussi bien de ceux qui prétendent être de l’opposition que de ceux qui prétendent être de a majorité», affirme celui qui dit avoir été désigné comme «un bouc émissaire» par certains au sein de l’échiquier politique national.

 
 

7 Commentaires

  1. Au lieu de tourner autour du pot, Louis Gaston Mayila, pour lever toute équivoque, doit JUSTIFIER son emploi du temps dans le créneau horaire suivant :
    Mardi 15 Janvier 2019 , de 6 heures du matin à 18 heures.

  2. Didier dit :

    Un déchet reste un déchet.

  3. Esther MENIE dit :

    ….et vous le présentez sous un profil coupable !

  4. Nkembo dit :

    Mayila n’a jamais été le sosie d’Ali Bongo. En réalité les pros Ping ne lui ont pas pardonné les prises de positions surtout si celles ci sont défavorables à leur mentor. D’où cette diabolisation.

    • Mboung dit :

      Votre apprentissage auprès des PD Gistes et des faquins séides est terminé. Vous avez gagné vos galons de guerrière mytho : bonne pratique du vocabulaire et des éléments de langage (réalité? laquelle?, prises de positions courbées,diabolisation? comment diabolise t-on celui qui est déjà avec le diable pour violer piller et tuer ?). tous les complots et autres coups d’états fictifs sont démasqués grâce à Vs !
      PS Quand les pros Ping auront besoin d’1telégraphiste on leur dira ou Vs trouver pour le moment parlez de ce dont Vs avez science.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW