Dans un courrier daté du 1er avril 2019, la compagnie d’assurance NSIA a décidé de supprimer l’assurance maladie de son personnel au Gabon. «Les prestations dans le cadre des polices de santé seront désormais en remboursement après paiement par les assurés».

Les employés de NSIA Assurance et NSIA Vie Assurances Gabon sont sous le choc à l’annonce de cette suppression de l’assurance maladie (Capture d’écran). © Sylvain Cherkaoui/JA

 

La compagnie d’assurance NSIA Gabon serait-elle sous l’imperium du «trou» de l’assurance maladie ? Elle vient de supprimer abruptement à son personnel de NSIA Assurance et NSIA Vie Assurances leur couverture maladie. Dans une note datée du 1er avril, le directeur général, Magloire K. Kiniffo, annonce laconiquement la décision prise par le groupe. «La direction générale, à l’instar des autres filiales du Groupe, a été instruite d’assurer un suivi plus rigoureux des contrats d’assurance santé du personnel afin d’éviter de faire baisser significativement la sinistralité avant le 30 juin 2019».

Pour faire respecter cette «rigueur», qui va certainement impacter directement la vie des employés, l’entreprise a supprimé le tiers payant sur les polices santé du personnel de toutes les filiales, notamment NSIA Assurance et NSIA Vie Assurances au Gabon. «Les prestations dans le cadre des polices de santé seront désormais en remboursement après paiement par les assurés. Pour les cas d’hospitalisation ou d’évacuation exceptionnellement, une prise en charge pourra être obtenue».

Avec la même raideur, la direction générale somme le personnel à «rendre au Service chargé des ressources humaines toutes les cartes d’assurés». Cette injonction est assortie d’une mise en garde : «tout membre du personnel qui ne se sera pas exécuté au plus tard le 15 avril 2019 ou qui aurait frauduleusement utilisé sa carte passé le 8 avril 2019, s’expose à des sanctions».

Selon des sources proches du personnel, cette décision a été prise sans aucune concertation préalable avec les représentants du personnel. Une maison d’assurance sans assurance peut-elle vendre une solide assurance ?

Visiblement, le groupe ivoirien écartelé entre banque et assurance qui connaît une sévère baisse de régime avec la faillite de certaines de ses sociétés fin 2018, veut se refaire une santé, au détriment de celle de son personnel.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW