Après avoir outragé le drapeau gabonais et un militaire à Cocobeach, le 16 août, Pierre Endamane Mba a été jugé le 31 août. Il s’en est tiré avec 12 mois et 8 jours de prison, dont 12 mois avec sursis. Ayant passé plus de 8 jours en détention préventive, il a aussitôt recouvré sa liberté.

Pour avoir outragé le drapeau gabonais, un jeune a écopé de 12 mois de prison avec sursis. © D.R.

 

Le 16 août, après avoir assisté à un mariage à la salle polyvalente de Cocobeach, Pierre Endamane Mba a été arrêté par la gendarmerie de Cocobeach pour avoir outragé le drapeau gabonais. Selon un gendarme de la brigade de Cocobeach, ce dernier avait arraché le drapeau à sa corde, déchiré puis uriné dessus. Neutralisé, Pierre Endamane Mba avait été placé en garde à vue à la brigade de Cocobeach puis en détention préventive à la prison centrale de Libreville où il attendait d’être jugé.

Comparaissant le 31 août, Pierre Endamane Mba a nié les faits en livrant sa version. Avouant qu’il sortait d’un mariage, il a dit avoir uriné sur un poteau et non sur le drapeau d’autant plus que le drapeau n’était pas encore hissé. S’il l’avait vu, a-t-il laissé entendre, il serait allé uriner ailleurs. Poursuivant son propos, il assure que lorsqu’il a été interpellé par le gendarme, il a aussitôt coopéré. Cependant, a-t-il expliqué, le militaire l’a approché avec violence pour l’humilier. Se sentant blessé, il a opposé une résistance qui a donné lieu à des débordements. «Le gendarme a voulu m’entraîner de force à la brigade. Pendant que je me débattais, il a perdu l’équilibre, il est tombé et sa tenue s’est déchirée», a-t-il raconté.

Peu convaincue par ses propos, au regard de la «concordance d’indices» contre lui, la procureure en charge de l’affaire a jugé Pierre Endamane Mba coupable de tout ce qui lui a été reproché. «Vous avez porté atteinte au drapeau national et quand un agent a voulu vous ramener à l’ordre, vous l’avez fait tomber au sol et avez déchiré son uniforme», a-t-elle conclu. Alors que 12 mois de prison et une amende de 500 000 francs CFA ont été requis à son encontre, Pierre Endamane Mba en a finalement tiré 12 mois et 8 jours de prison, dont 12 mois avec sursis. Ayant couvert les 8 jours lors de sa détention préventive, il a été aussitôt libéré.

 
 

1 Commentaire

  1. moundounga dit :

    Bjr. Entre une internaute qui certes s’est immiscé dans la vie privée d’un Monsieur et un compatriote qui urine sur le drapeau National qui est plus condamnable. Je considère que sans Facebook le premier cas n’aurais pas eu lieu car la coupable a usé d’un outil extérieur à nos us pour faire “sa bêtise”. Or, les symboles de la République comme le drapeau sont dans nos gènes et font partie de notre culture. j’estime à mon avis que ce compatriote (afin de dissuader les prochains)devait écoper d’une sanction plus sévère. Autrement dit par exemple des travaux d’intérêts générales plus une amende et des mois d’emprisonnement. A quoi donc nous bassiner par des sms le respect de notre citoyenneté si ceux qui foulent au pied cette dernière reçoivent des cadeaux de noël. Amen.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW