Annoncé à grand renfort de communiqués et d’appels à la mobilisation des militants du Parti démocratique gabonais (PDG), de l’Association des jeunes émergents volontaires (Ajev) et de l’ensemble des partis de la Majorité présidentielle, le retour «triomphal» d’Ali Bongo ne s’est pas déroulé comme les propres militants de son parti le souhaitaient. De nombreuses étrangéités y ont d’ailleurs été relevées. Au cinéma, on parlerait d’erreurs de script.

Ali Bongo livrant quelques mots à une presse triée sur le volet, le 23 mars 2019 à Libreville. © Gabonreview

 

Prévu pour les premières heures de l’après-midi, c’est finalement aux environs de 17 heures qu’Ali Bongo a fait son apparition au pavillon d’honneur de l’aéroport international Léon Mba de Libreville. Considéré comme un événement majeur pour clore le débat sur une éventuelle vacance de pouvoir consécutive à l’état de santé du chef de l’Etat, la preuve par 9 n’a pas eu lieu en raison des petits faits, mais assez évocateurs, laissant penser que le président de la République n’est pas maître de lui-même.

La Mercedes Benz Classe G du président de la République, montée jusque sous le toit du parvis du Salon d’honneur. Et, les honneurs militaires reçus au départ du Maroc. © Gabonreview

Premier fait troublant, le survol de l’avion affrété pour ce retour n’a pas été visible par ceux qui ont fait le déplacement de l’aéroport Léon Mba. Pendant que les militants du PDG et les corps constitués, arrivés dès les premières heures de la journée attendaient, nombreux ont été surpris quand le pavillon d’honneur a été pris d’assaut par le protocole, signe annonciateur de l’arrivée du président de la République. Las d’attendre depuis midi, de nombreux journalistes qui surveillaient le ciel n’ont entendu ni vu un avion en zone d’approche ou en atterrissage. On n’a pas vu, comme par le passé, le chef de l’Etat descendre de l’avion pour gagner le salon d’honneur.

Deuxième étrangeté : La Mercedes Benz Classe G du président de la République est apparue sous le toit du parvis du Salon d’honneur avant lui. Ce qui a suscité des questions auprès de nombreux observateurs avertis. Pour eux, Ali Bongo est arrivé dans cette voiture et ne venait donc pas de descendre d’avion. «Depuis quand, la voiture officielle du président monte-t-elle jusqu’à ce niveau ? On dirait que c’est elle qui a amené le président», a-t-on entendu dans la foule.

D’ailleurs, selon des indiscrétions concordantes entendues de certains agents travaillant à l’aéroport, «l’avion du président est sur le tarmac de Libreville depuis mercredi», de nombreuses personnes s’activaient depuis lors autour et dans l’appareil. «L’arrivée d’Ali Bongo est-elle une autre mise en scène ?», s’est interrogé un ancien dignitaire de la République s’étonnant de l’aseptisation du retour du président de la République qu’il aurait souhaité «impeccable, propre» pour clore, une fois pour toute, le débat sur l’incapacité supposée du président. «Si le président est arrivé deux jours avant, pourquoi cacher aux Gabonais qu’il était déjà là ?». «À ce jeu-là, a-t-il poursuivi, le Gabon n’est pas sorti de l’auberge et ceux qui voulaient clore ce débat, n’ont réussi qu’à l’alimenter de la plus belle des manière».

Ce retour censé être définitif et triomphal n’a pas été ponctué par un bain de foule tel que Ali Bongo Ondimba est réputé les aimer. «Cet évitement du partage de la liesse populaire est-il une précaution pour épargner le chef de l’Etat d’une perte d’énergie au contact des militants et de ses sympathisants ?».

Si certains partagent ce point de vue, notamment au sein des instances décisionnelles du pouvoir, cela peut se lire comme une fonction inverse de la jouissance de la plénitude de ses facultés. Durant sa brève apparition, le chef de l’Etat a été, à la limite, guidé dans ses mouvements et soutenu en arrière-plan par son aide camp. Son port de tête et son regard rivé vers l’horizon, son tâtonnement du sol avec une canne, font penser que le président aurait une baisse de ses facultés visuelles. Par ailleurs, le fauteuil roulant est toujours d’actualité, parce que de nombreuses personnes l’ont vu embarquer dans la malle arrière d’une des voitures du cortège présidentiel.

Toutes ces étrangéités ne sont pas pour rassurer les Gabonais, même les militants les plus irréductibles du parti au pouvoir et de ses satellites de la Majorité présidentielle qui souhaitent une clarification du paysage politique. Ceux-ci attendent d’ailleurs que le président s’exprime comme à son habitude devant les médias, aille au contact du peuple profond pour dire qu’il est toujours «l’homme de la situation». Si l’on continue à «cacher» le chef de l’Etat, si des préposés s’expriment à sa place, il y a péril en la demeure.

 
 

40 Commentaires

  1. Mébalé Antoine dit :

    Ou est sa mère, Patience Dabany, pour fêter son retour ? Ou sont ses enfants ? NON ! svp, Ali Bongo est bien MORT depuis octobre 2019.

    Et Ali Bongo n’aurait JAMAIS accepté le départ de son frère (Frédéric Bongo) de la garde présidentielle. ALI BONGO EST BIEN MORT DEPUIS OCTOBRE 2018.

  2. Laurentine dit :

    Hummm quel pays,
    Mieux allons y a Bollywood

  3. SERGE MAKAYA dit :

    POURQUOI CET ALI BONGO N’ECRIT RIEN DE SON ARRIVE AU GABON SUR CES PAGES (FACEBOOK – TWITTER – INSTAGRAM) ?

    1- FACEBOOK : https://fr-fr.facebook.com/alibongoondimba/
    2- TWITTER : https://twitter.com/presidentabo
    3- INSTAGRAM : https://www.instagram.com/president_abo/?hl=fr

    ALI BONGO EST MORT DEPUIS OCTOBRE 2018.

  4. Rosette Ngoma dit :

    Quelle honte pour ce beau pays!! Voilà que tout un peuple perd sa face aux yeux du monde par ce que quelques individus ont décidé d’agir comme des imbéciles.

  5. Hugo dit :

    GROS MONTAGE. C’EST LE CINÉMA QUI SE POURSUIT AVEC L’ARGENT DES GABONAIS. ALI BONGO EST BIEN MORT.

    QUE VA T-IL BIENTÔT SE PASSER ? TOUS CES VOYOUS, AVEC LA COMPLICITÉ DU MAROC ET DE LA FRANCE, S’APPRÊTENT A MODIFIER LA CONSTITUTION POUR FAIRE EN SORTE QUE BOUKOUBI DEVIENNE PRÉSIDENT. VOUS VERREZ QUE BIENTÔT IL VONT ANNONCER LE DÉCÈS D’ALI BONGO.

    LA FRANCE A UNE TRÈS GRANDE RESPONSABILITÉ DANS TOUT CE THÉÂTRE. PEUPLE GABONAIS, RÉVEILLE-TOI. TU DORS TROP…

  6. Cette personne au regard perdu dans le néant est-elle Ali Bongo? Votre communication est vraiment médiocre. Vous nous apportez un nouveau sosie et vous voulez nous faire croire qu’il s’agit du chef de l’État!!! Procédez a la vacance du pouvoir, mieux restituez à Jean Ping ses voix issues des 21 bureaux de vote que vous avez injustement annulées dans le 2ème Arrondissement de Libreville afin de lui rendre sa victoire usurpée le 31/08/2016 et de l’installer à la Présidence de la République !!! Sachez qu’il n’y a de vérité immuable !!! Attention au revers de la médaille. Aucun pouvoir fondé sur le mensonge ne peut subsister indéfiniment !!! A bon entendeur salut !!!

  7. MOIMEME dit :

    Mais finalement qui a marché sur le tapis rouge et s’est incliné devant le drapeau national ? le Boeing 737 qui à atterit à l’aeroport international Leon Mba filmé par le presse.

    A un moment il faut arête de prendre leds gens pour des avengles.

  8. Ali est mort dit :

    Ali est mort , ne vous laissez pas manipuler

  9. Ulys dit :

    Maintenant qu’il est “en bonne santé”, qu’il accepte de recevoir une délégation de l’opposition gabonaise (et surtout Jean Ping), on aura ainsi la CONFIRMATION que c’est bien lui. Sinon, nous restons dubitatifs…

  10. Kabore Michel dit :

    Peuple gabonais, tu es un peuple rigolos. On te dit que Ali Bongo est bien MORT. Et toi tu continues à croire au mensonge de ce régime pourri en complicité avec la France et le Maroc. Pauvres gabonais !!!

    • Moly dit :

      Vraiment tu es ridicule toi qui te dit français ancien de renseignement. Tu dois être sûrement être un psychopathe français.
      Pour les autres qui parle du jet je suis désolé de vous le dire le jet ski est bel et bien posé à l aéroport depuis akanda nous avons vu le jet tout blancprêt à l atterrissage et curiosité nous nous somme rendu à ok alain au rond point et on l a bel et bien vu.
      Continuer à garder la même position pitié pour car c est Dieu qui gagne.
      Dieu n a jamais voulu la mort du pêcheur mais il veut par contre que le pêcheur se répète.
      Donc sachez que Le président n est pas le quel pêcheur au Gabon mais tous au tant que nous sommes.

      Merci

  11. Nini dit :

    Merci pour cet article. Que Dieu vous protège car dans ce pays, une fois que tu deviens raisonnable, tu représentes une menace pour ces sorciers de la république. Ils prennent les gabonais pour des moutons. Ils ont bien raison d’ailleurs, car beaucoup le sont. A l’ajev, les adhérents(pour la plupart des personnes qui ont fait l’école ) ont tellement faim, qu’ils sont prêts à dire que tout va bien, le présida est en forme. Ils n’ont pas pitié de lui. J’ai eut des larmes aux yeux en le voyant,le gars va mal, très mal. Il souffre.

    • Akié, jusqu'a quand? dit :

      Enfants, jeunes, adultes, vieillards, bureaucrates, cadres GABONAIS, REVEILLEZ_VOUS STP, SVP, SVP merci Kabore plainement raison

      • Rhudie zang dit :

        Incroyable mais vrai , laissez cet homme se reposer svp. Il fait pitié a voir dans cet etat. Il a besoin de repot , de sa famille autour de lui, pas de gens qui le manipule comme une marionette. Gabon pitié. Si vous n’avez pas honte la ,ayez quand meme honte pour lui.

  12. Desiré dit :

    On peut être un opposant à Ali, j’en suis un, et ne pas vouloir tirer sur une ambulance . Ali et son entourage font tous les efforts pour paraître phisiquement digne. Qui ne ferait pas la même chose dans des circonstances identiques. Le combat est ailleurs

    • Jones dit :

      Tu as totalement raison. Moi j’ajoute que ceux qui trainent Ali Bongo dans cet état ne l’ont jamais aimé et n’aiment que leurs privilèges dûs à sa présence. L’image que présente Ali aujourd’hui crève le coeur et l’exhiber de la sorte contribue à humilier l’homme et surtout à protéger les privilèges.

  13. Akié, jusqu'a quand? dit :

    Enfants, jeunes, adultes, vieillards, bureaucrates, cadres GABONAIS, REVEILLEZ_VOUS STP, SVP, SVP merci Kabore plainement raison

  14. CANTON LEYOU dit :

    Lamentable, incroyable, très sincèrement l’inhumanisme a franchis le rubicon. Traiter et traîner un être humain de la sorte, relève de la pire sorcellerie ; c’est fou ce qu’on nous sert là. Tchoooooo Gabon !!!!?????

  15. bassomba dit :

    Là nous avons la preuve que Ali est bel et bien vivant, maintenant que les kongosseurs nous apportent LA PREUVE QUE ALI EST MORT! S’ils ne l’apportent pas qu’ils se taisent, ébahis!

  16. Junior barro dit :

    Ali est bel et bien en vie n’en déplaise aux aigris …aux sorciers pseudo opposants qui voient leur chance de revenir aux affaires s’éloigner une fois de plus

    • Médard dit :

      TU VAS VITE DÉCHANTER… ALI BONGO EST BIEN MORT DEPUIS OCTOBRE 2018…

    • Akébé Vite !!! dit :

      En effet la preuve irréfutable qu il est en vie est le fait qu’en dépit de la densité des personnes présentes PERSONNE n’a vu se poser l’avion qui l’a emmené mais le bongo disparait et réapparait aux gré de ses envies c’est bien connu donc c’est vrai il est vivant….pauvres homoncules que vous êtes…..

  17. Biswe dit :

    Que ce fut pénible, vraiment pénible!!!

  18. RGFrance dit :

    Je suis un français, ancien des renseignements. J’épouse une gabonaise. Ce qui se passe au Gabon est du théâtre voulue par mon pays, la France. La France n’a jamais voulue de Mr Jean Ping qui a pourtant gagné les élections présidentielles de 2016. Tout le monde le sait.

    La France veut garder au Gabon un VALET (fidèle serviteur ou esclave) à ses services. les Bongos sont prêts pour ça. C’est vrai qu’il y a aussi actuellement une lutte entre les enfants d’Omar Bongo et les enfants d’Ali Bongo. Sylvia Bongo fait tout ce qu’elle peut, avec son compagnon Brice Fargeon, alias Laccruche Alihanga (ils sortent ensemble et Ali Bongo ne le sait ou ne le savait pas). La France est prête à mettre à la tête du Gabon Mr Fargeon Brice, de son vrai nom. Mais elle veut s’assurer que le peuple gabonais est d’accord.

    Je voudrai ICI donner un conseil au peuple gabonais : si vous voulez VRAIMENT vous débarrassez de nous, français, qui gérons votre pays depuis toujours, c’est de revenir au contentieux de 2016 et de faire gagner le vrai vainqueur de ces élections de 2016 : c’est à dira Mr Jean Ping. Ainsi, votre pays prendra un nouveau départ sans plus être influencé par la France. Voyez ce qui s’est passé en RDC. Croyez-moi, SOUTENEZ Mr Jean ping et vous serez TOTALEMENT LIBRE.

    Ancien espion français.

    • Jones dit :

      Tu es vraiment un-pion

    • mdr dit :

      Mythomane… c’est ce que tu es. Tu n’est pas français mais bien un Gaboa qui veut nous faire croire tes histoires.
      Cependant, oui il faut revenir à 2016 ou à quelque chose de la sorte. Ping est aux ordres aussi, mais il n’est pas aux intérêts des anciens du régime, c’est là ou le bas blesse. Car bien que terrés dans l’ombre, ces gens ne pensent qu’a leurs GROC intérêts.
      Par exemple, Ce sont des intérêts du bois, Bernard Henry Levy en tête, qui possède des centaines de milliers d’hectares de concessions forestières héritées de son père, la famille Perrodo (Perenco) avec ses liens au régime Bongo dans le pétrole, Eramet, Cecacadis, Seigneurie etc etc…

    • RGFrance dit :

      Je sais mieux que vous comment fonctionne les renseignements.

  19. NANA OBIANG dit :

    C’est tres bien pour sa famille qu’il aille mieux. Beaucoup de compatriotes n’ont pas la chance de voir un autre jour apres un AVC parceque ce meme gouvernment depuis plus de 50 ans n’a etabli rien de concret du cote de la sante, mais se permet eux memes des traitements a l’etranger aveec l’argent du contribuable parceqe seuls eux meritent de vivre. Toutefois, le Gabon, cette terre, a besoin d’un vrai leader, digne de ce nom et des capacites intellectuelles. Si Ali est un leader, qu’il fasse face a son peuple et qu’il demontre ses capacites d’assumer les responsabilites de son poste qu’il tient tant a conserver. Le reste la…c’est trop long.

  20. Abou Hamza dit :

    Tchoooo les Gabonais, vous qui savez qu’il est bel et bien mort, svp et répondez sincèrement où se trouve sa sépulture ??? Vraiment vous êtes pathétique. Vous n’avez rien sur quoi vous basés, si ce n’est des conjectures. Vraiment pitoyable. Ali Bongo est vivant et on a la preuve. Le reste n’est que pure hérésie et élucubrations de votre part.

    • JACK dit :

      MORT OU VIVANT, VOTRE ALI NE VOUS SERT PLUS A RIEN, IL EST DEVENU LA MARIONNETTE DE BRICE ET SYLVIA, ET CES DEUX COUCHENT ENSEMBLE DEPUIS ET LE PAUVRE ALI..APRES L’AVOIR SU A FAIT UN AVC.. ET TOI QUI EST SUREMENT UN GABONAIS DE SECONDE ZONE.. JE VEUX DIRE CES NOUVEAUX GABONAIS..PRENDS L’ARGENT ET RETOURNE D’OU TU VIENS…LAISSE NOUS PALABRER POUR NOTRE BEAU ET RICHE PAYS..Mr Abou Hamza.. ces nouveaux noms dites Gabonais par juste passeport..les vrais PATRIOTES ON LES RECONNAIS

  21. L.E.A dit :

    Ali est mort depuis

  22. Pourquoi les gabonais sont aveugles alors qu’ils voient?ne voyez vous pas que le Gabon n’a plus de président depuis octobre?les émergents font un cinéma bon sans ouvrez les yeux ils vous mènent en bateau!!!

  23. 짐 - 루크 dit :

    Pitoyable d’exposer ainsi une victime d’AVC et très handicapé Pitoyable de présenter un ancien faux général
    Pitoyable d’insister malgré le rejet la france se tient à distance mieux on se portera

  24. Barbe dit :

    Des gens qui disent que Ali est vivant sont très contre lui, être dans cet état et le présenter en public comme ça se fait prouve énormément que sa bande se moque de lui et se réjouit de son sort, vaut mieux la mort que de souffrir comme ça et comme le salaire de Dieu goute chère voilà pour pourquoi votre Ali subit. D’autres le suivront comme la satanique de Mbourantso qui est l’auteur de tous meurtres et emprisonnements arbitraires au Gabon.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW