La zone économique spéciale du Gabon (GSEZ) a obtenu du Fonds pour les infrastructures en Afrique émergente (EAIF) un prêt de 305 millions d’euros, soit près de 200 milliards de francs CFA, pour le développement de nouvelles installations dans le port international d’Owendo.

Le port international d’Owendo construit par la GSEZ Port. © Gabonreview

 

GSEZ Ports envisage de construire de nouvelles installations pour le renforcement des capacités du port international d’Owendo. Ce projet sera financé grâce à un prêt de 200 milliards de francs CFA octroyés par le Fonds pour l’infrastructure en Afrique émergente (EAIF) et le groupe de développement des infrastructures privées (PIDG).

Selon GSEZ, le port d’Owendo avait atteint sa capacité maximale. Grâce aux nouvelles installations, le port aura une capacité supplémentaire de quatre millions de tonnes, soit le double de la capacité actuelle. La nouvelle infrastructure permettra au port de gérer le fret en vrac et liquide général, ainsi que le trafic de conteneurs.

«Nous sommes fiers de participer à la volonté du Gabon de renforcer sa base industrielle, de créer des emplois et des compétences et de créer une économie plus large. La GSEZ Ports est un puissant exemple de partenariat entre capital public et privé pour créer un développement qui profitera au Gabon pour les décennies à venir», a déclaré le directeur exécutif de l’EAIF, Emilio Cattaneo.

Selon le directeur général adjoint de GSEZ, Théophile Ogandaga, relayé par le site d’information ship-technology, ce projet est stratégique pour l’attractivité du port d’Owendo. «Le Fonds pour les infrastructures en Afrique a immédiatement compris le potentiel de développement économique stratégique de notre nouveau port pour le Gabon. GSEZ Ports a bénéficié de l’expertise, de l’expérience et des compétences de l’EAIF et de l’accent mis par le PIDG sur les zones spéciales pour les entreprises. Notre port à la pointe de la technologie a été angulaire et critique pour l’économie du Gabon au cours des deux dernières années, et ce nouveau financement nous aidera à l’élever encore plus», a-t-il déclaré.

GSEZ Ports est une filiale à 100% de la Zone économique spéciale du Gabon. Parmi ses actionnaires figurent Olam International (40,5%), la Caisse des dépôts et consignations (CDC) (38,5%) et Africa Finance Corporation (21%).

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW