Entrant dans le cadre des activités la Fondation Paul Biyoghe Mba pour la protection sociale et le bien-être (Prosobe), cette banque alimentaire, unique à Libreville, permettra de soutenir les populations identifiées comme les plus démunies de la capitale.

Paul Biyoghe Mba et des bénéficiaires des dons de kits alimentaires, le 27 juillet 2019, à Bikélé. © D.R.

 

Une des bénéficiaires des dons de kits alimentaires, le 27 juillet 2019, à Bikélé. © D.R.

C’est en juillet dernier que la première banque alimentaire de Libreville a ouvert ses portes à Bikélé. L’initiative est de la Prosobe, une des deux fondations créées par Paul Biyoghe Mba, œuvrant notamment pour le soutien et l’aide à la tranche de la population la plus vulnérable. Grâce à son partenariat avec des opérateurs économiques exerçant dans la capitale, la fondation a, en effet, distribué «près de 4,5 tonnes de produits carnés» à 735 personnes démunies recensées dans 10 localités différentes, à l’instar des communes d’Akanda, Owendo et Ntoum.

«Dans certaines familles, le soir, c’est ce qu’on appelle ‘‘le café misère’’. Nous ne devons pas accepter que ça dure longtemps. C’est pour cela que j’ai d’abord retenu l’alimentation avant la santé. Du reste, l’alimentation, c’est même la santé. Quand quelqu’un mange, il tombe moins malade, mais quand il ne mange pas, il est fragile», a récemment déclaré l’ancien président du Conseil économique et social (CES).

Ouverte au public, la banque alimentaire de Bikélé a l’ambition de bénéficier à plus de personnes encore. Pour ce faire, Flavien Hekeella, le secrétaire général de la Prosobe, a annoncé, le 26 juillet, que des enquêtes seront menées à Libreville et dans les localités environnantes, qui permettront d’«identifier les personnes vulnérables et déterminer les niveaux de chèques à distribuer». Pour l’heure, seule est préconisée la distribution de kits alimentaires aux femmes défavorisées, aux jeunes filles mères, aux veufs, veuves et aux enfants vivant dans la rue.

Après son passage à la tête du CES, Paul Biyoghe Mba a été ministre en charge de la Solidarité nationale.

 
 

1 Commentaire

  1. AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA! Ah, les sorciers refont SURFACE, hein ? Pathétique ! Quel pays, le Gabon, oü ces quelques vieux ” perdus ” plein d’égoismes ne savent pas partir TRANQUILLEMENT en retraite. Ce monsieur a été premier ministre au Gabon sous l’ère Ali Bongo vivant. Meme pas 50 km de route nationale n’ont été construites, voyez-vous !

    Il n’a qu’aller se cacher !!! Mon Dieu ! Il joue les abbés Pierre ( personne Très noble d’esprit et d’ame ) ?

    En tant que 1er ministre, il pouvait mettre fin à la souffrance des Gabonais. Quel son BILAN ? Est-ce que son cahier de charges pour son mandat de 1er ministre ne comptait pas ces doléances, là, qu’il est entrain de mener Maintenant, ce, à contre courant, hein !?

    I veut jouer les trouble-fetes pour venir emmerder Monsieur Jean Ping Okoka. Là, il fait ça, pour vouloir se porter Candidat. ça été TOUJOURS son habitude !!!

    CHASSEZ-LE !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW