Interrompus les 11 et 12 avril à la suite d’une panne, les services Airtel sont totalement rétablis depuis 48 heures. Lors d’une conférence de presse tenue le 15 avril à cet effet, le directeur général d’Airtel Gabon, Alain Kahasha Ntumwa, est revenu sur les raisons de cet incident, son impact et les mesures de précaution prises par l’entreprise, non sans évoquer le plan de compensation prévu à l’endroit des clients.

Des responsables d’Airtel Gabon, dont Alain Kahasha Ntumwa, le directeur général, lors de la conférence de presse, le 15 avril 2019. © Gabonreview

 

Gabonreview : Les 11 et 12 avril, plusieurs services d’Airtel, notamment SMS, appels, connexion et Airtel money ont été interrompus. Que s’est-il réellement passé ?

Alain Kahasha Ntumwa : Airtel réitère ses excuses à l’endroit de sa clientèle, ses abonnés, partenaires et aux autorités pour l’interruption intervenue les 11 et 12 avril de ses communications nationales et internationales. Cet incident a été occasionné par une société de BTP, lors de la pose de pavés sur une artère à d’Akanda. Au cours de l’exécution des travaux, la société a notamment sectionné, sur près de 100 mètres, le câble de la fibre optique qui servait de liaison entre notre centre technique informatique et celui de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf).

Dès que l’incident est intervenu, les équipes se sont mises en marche pour rétablir les services dans les brefs délais. Ce qui a été fait avec le support technique de nos partenaires Canal Plus, l’Aninf, Axione. Au moment où je vous parle, nos services sont totalement rétablis.

Peut-on mesurer l’impact de l’incident pour vos abonnés ?

Ce serait être très insultant à l’endroit de nos clients de parler d’impact de l’incident. L’on ne saurait le mesurer avec les chiffres. Mais nous pouvons rassurer que l’incident ne soit intervenu que sur une liaison de Fibre optique qui alimente nos services appels, SMS, Data et Airtel money. Cela n’affecte en rien les données de nos abonnés. L’ensemble de données de nos abonnées sont protégés dans nos Data center et dupliquées par sécurité pour pallier toute sorte d’incident. Je puis rassurer qu’aucun compte Airtel money, aucun crédit de communication n’a été impacté par cet incident. Toutefois, la validité des forfaits souscrits et utilisés qui ont été impactés lors de l’incident, sera rapidement compensée.

Quelles mesures de sécurité mises en place par Airtel pour que ce type d’incident ne se reproduise plus ?

Avec le concours de nos partenaires techniques Canal Plus, l’Aninf, Axione, la liaison Fibre optique a été rétablie. Au-delà de cette étape, nous travaillons à ce que ce type d’incident ne puisse plus se reproduire. À cet effet, nous avons mis en place la fibre optique aérienne. Celle-ci permettra de suppléer la fibre optique souterraine en cas de section de celle-ci et inversement, de sorte qu’il n’y ait plus d’interruption de services. Tout ceci concourt au plan d’amélioration de la qualité de notre réseau. Celui-ci vise à impacter positivement les services Voix, Internet, SMS et Airtel Money.

Airtel Gabon a-t-il prévu un plan de compensation pour ses abonnés ?

Encore une fois, il est plus important de faire plus qu’un message d’excuses à nos clients. Cela doit se traduire par des actions concrètes à leur endroit. C’est ainsi que nous avons estimé qu’un plan de compensation doit être mis en place afin de pouvoir indemniser les abonnés qui n’ont pas utilisé leur forfait Internet.

Nous avons également prévu un plan plus large à l’endroit de tous nos abonnés pour nous excuser de manière concrète pour l’impact que cet incident a eu sur leur quotidien. Airtel mesure la lourde responsabilité qui est la tienne à travers le retour des clients. Nous remercions tous ceux qui nous ont soutenus dans cette épreuve difficile, notamment les autorités, nos partenaires. Nous souhaitons un nouveau départ avec nos clients pour un mariage qui va redémarrer très positivement.

Propos recueillis par Jean-Thimothé Kanganga

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW