La Société d’exploitation du Transgabonais a décidé d’une suspension temporaire de ses travaux de renouvellement de la voie ferrée pour se concentrer sur ceux devant lui permettre d’offrir aux usagers des temps de parcours moins longs.

Setrag annonce la suspension de ses travaux de renouvellement de la voie ferrée. © Gabonreview

 

Lancés à Booué en septembre 2017, les travaux de renouvellement de la voie ferrée au Gabon vont être suspendus pour un temps. L’annonce a été faite par la Setrag, dont la direction générale explique dans un communiqué que l’objectif de cette suspension temporaire vise à concentrer les efforts et à mobiliser les ressources de la société «pour réduire les temps de parcours des trains».

La société de transport ferroviaire accuse, en effet, les récents déraillements de trains et les ralentissements entre Andem et Abanga d’être les conséquences de «l’instabilité de la plateforme» qui, selon elle, «entrainent des temps de parcours anormalement longs pour l’ensemble du trafic ferroviaire, dont certains sont aussi péjorés par des pannes de locomotives».

Toutefois, la filiale du groupe français Eramet n’entend pas suspendre «les travaux de traitement en profondeur des zones instables» actuellement en cours. Elle envisage par ailleurs de renforcer «les disponibilités des locomotives affectées au service de [ses] voyageurs».

Pour Setrag, les bénéfices de la suspension des travaux de renouvellement de la voie ferrée devraient être visibles «à partir du 1er mars 2019», notamment avec «une amélioration progressive des temps de parcours». Actuellement, le voyage Franceville-Owendo se fait en une dizaine d’heures.

 
 

1 Commentaire

  1. Akala dit :

    Une vingtaine d’heures vous voulez dire.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW