Les agents de Gabon 1ere et Radio Gabon ont décidé de durcir leur mouvement de grève lancé il y a une semaine. Au-delà de la suspension de la grille des programmes, les deux médias du groupe Gabon Télévisions ont réduit les éditions principales de journal, qui passent à 10 minutes.

© Gabonreview

 

Lancée le 5 octobre, la grève des agents de Radio Gabon et Gabon 1ere est passée à la vitesse supérieure. Le 7 octobre, les deux médias du Groupe Gabon Télévisions ont réduit l’édition du journal à 10 minutes, en plus de la suspension de la grille des programmes effective depuis le début du débrayage.

Selon le Syndicat des professionnels de la communication (Syprocom), la situation restera ainsi jusqu’à la satisfaction totale des points contenus dans son cahier des charges. La grève des médias publics est motivée par le non-paiement de 10 mois de frais de production, la non-attribution depuis plusieurs années des postes budgétaires à certains agents. À cela s’ajoute l’absence de transparence dans la gestion de la Redevance audiovisuelle et cinématographique (Rac).

En vigueur depuis janvier 2018, la Rac est censée rapporter plus de 140 millions de francs CFA par mois au bénéfice des médias publics, afin d’améliorer les conditions de travail et de rémunération des agents exerçant à la Maison Georges Rawiri.

 
 

1 Commentaire

  1. Patrick ANTCHOUET dit :

    Cher Jean-Timothée, juste une précision : Radio Gabon et Gabon 1ère ne font pas partie du groupe Gabon Télévisions. Il y a Radio Gabon dans le groupe Radio Gabon, et Gabon 1ère dans le groupe Gabon Télévision.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW