L’ex-ministre de l’Energie est activement recherché par la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (B2), depuis son éviction du gouvernement, le 2 décembre. Tony Ondo Mba détiendrait des preuves que l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, Brice Laccruche Alihanga, serait impliqué dans une grave affaire portant atteinte à la sûreté de l’Etat.

L’ex-ministre Tony Ondo Mba est activement recherché par le B2. © Facebook

 

Tony Ondo Mba est au centre d’un scénario digne d’une production hollywoodienne. L’ex-ministre de l’Energie est activement recherché par la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire (B2). Quelques heures après l’éviction du gouvernement du natif de Bitam, le 2 décembre, des éléments du B2 ont fait irruption, aux environs de 22 heures, à son domicile sis à Angondjé, dans le 1er arrondissement de la commune d’Akanda.

Le domicile du député de Bitam est toujours sous «état de siège». Les éléments du B2 ont été rejoints aux alentours de 7 heures, le 3 décembre, par le procureur adjoint, près le tribunal de première instance de Libreville. Ce dernier a interrogé des proches de Tony Ondo Mba, dont sa compagne, sa tante, ses frères et son aide camp. La maison a également été perquisitionnée. Selon une source familiale, citant le B2, Tony Ondo Mba est activement recherché parce qu’il détiendrait des preuves que Brice Laccruche Alihanga, l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, serait à la tête d’un vaste complot visant à renverser le régime.

La compagne de Tony Ondo Mba, ses deux frères, son cousin ainsi que le gardien du domicile ont été emmenés par les éléments de la Police judiciaire, conduits par le procureur adjoint. Bien que faisant partie du «cheptel» des élus, le député de Bitam n’est pas couvert par l’immunité parlementaire car il ne siège pas encore à l’assemblée nationale. Craignant pour son intégrité physique, il aurait donc choisi de se terrer.

Informé de la situation, le parti de Tony Ondo Mba n’a pas manqué de réagir. «Nous nous interrogeons sur le bien-fondé de cette procédure qui ne s’inscrit pas dans la légalité», a souligné le secrétaire général adjoint du Rassemblement pour la restauration des Valeurs (RV). «Le Président du RV n’ayant fait l’objet d’aucun mandat d’arrêt ni d’aucune convocation, les militants et sympathisants du RV souhaitent que soit respecté l’Etat de droit», a souligné Daisy Lekounda épse Mpouho, rappelant que le RV est «un parti idéologiquement ancré dans la majorité présidentielle et soutient la vision du chef de l’Etat».

Le leader du RV a également été cité dans l’affaire de détournements à la Gabon Oil Compagny (Goc). L’argent siphonné aurait servi à financer l’entreprise Dupont Consulting, dont Tony Ondo Mba était salarié, avant son entrée à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). L’ancien ministre a assuré qu’il y était salarié et non l’administrateur, comme l’avançaient les rumeurs. Son domicile est toujours encerclé par les éléments du B2. Et Tony Ondo Mba demeure introuvable.

 
 

4 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    C’est entre eux. Tant mieux. Qu’est-ce qu’on aurait pas dit si c’était Jean Ping. Pitié ! A Ntare Nzame !!!

    Que ceux qui encensait BLA sachent que UN BANDIT RESTE UN BANDIT. Vous connaissez bien l;’adage : Fuyez le NATUREL, il revient au GALOP…

  2. Mezzah dit :

    @ SERGE MAKAYA,

    Vous avez dit ici que vous disparaissez du forum pour de bon mais vous êtes toujours là Haa Tare Zame !

    On ne dit pas “Fuyez le NATUREL, il revient au GALOP” mais “chassez le naturel il revient au galop”.
    Pauvre Gabon !!!

    • Serge Makaya dit :

      Merci “Mezzah” pour la correction de l’adage. Quand les nouvelles sont bonnes, on revient pour se réjouir. A Ntare Nzame ! Pourvu que ça ne dure plus longtemps (la libération totale du Gabon).

  3. Axelle MBALLA dit :

    Mais!..Franchement, est-ce-que ces gens-là sont conscientes de leur “océanique et abyssale incompétence? Moi je n’ai pas “été à l’école” comme cette bande des plaisantins. Mais une telle criminalité et un tel niveau de destruction du Gabon, de ses hommes et de son âme ( BONGO Père adoptif ) n’avait pas causé autant de ravages. Cérise sur le gâteau, que font les hommes en armes qu’il cache dans le haut-Ogooué et dans le dos de la forêt de Minkébé?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW