Le nouvel ambassadeur de l’Union européenne, Rosario Bento Pais, a décliné le 25 octobre les axes d’intervention de son institution durant son mandat à Libreville.

Le nouvel ambassadeur de l’Union européenne, Rosario Bento Pais lors de la présentation de sa feuille de route. © UE

 

Quelques jours après la présentation de sa lettre de créance l’accréditant au Gabon, Rosario Bento Pais, le nouvel ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Gabon et auprès de Sao Tomé-et- Principe et de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), a présenté aux autorités locales, ainsi qu’au corps diplomatique et des organismes internationaux, la feuille de route de son institution partant des actifs au crédit de la coopération Gabon-UE.

Selon le communiqué de l’Union européenne, le chef de sa délégation à Libreville va initier des actions de renforcement de la coopération avec le Gabon, notamment au plan politique avec la poursuite du dialogue avec le Gabon. Celle-ci se fera avec la prise en compte des priorités découlant des conclusions du sommet Union africaine – Union européenne d’Abidjan et de la communication de la Commission européenne sur l’Alliance Afrique-Europe, adoptée en septembre 2018, essentiellement axée sur la création d’emplois chez les jeunes pour un investissement et des emplois durables.

«J’émets le vœu de l’UE de renouer de manière constructive et durable le dialogue avec le Gabon dans un esprit de respect mutuel et de confiance, compte tenu des engagements communs pris de longue date entre le Gabon et l’UE» a déclaré Bento Pais face à un parterre d’officiels attentifs.

S’agissant de la coopération régionale entre le Gabon et l’UE, elle sera axée sur des questions d’envergure internationale, notamment le changement climatique, la préservation de la biodiversité, la paix, la sécurité régionale et la digitalisation.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW