Les prochains conseils d’administration des universités et grandes écoles feront la part belle à la bonne gouvernance, avec notamment la présentation des comptes de l’année académique 2017-2018. Une orientation approuvée par les chefs des établissements d’enseignement supérieur, 28 janvier à Libreville, lors d’une réunion avec leur ministre de tutelle.

Moment de la séance de travail entre le ministre de l’Enseignement et les dirigeants des universités et grandes écoles, le 28 janvier 2019 à Libreville. © Gabonreview

 

Les dirigeants des universités et grandes écoles se sont réunis autour du ministre de l’Enseignement supérieur, le 28 janvier à Libreville. Cette réunion visait à définir les orientations des prochains conseils d’administration des universités et grandes écoles, avec en ligne de mire la bonne gouvernance.

«Cette rencontre prouve une réalité selon laquelle les acteurs de l’enseignement supérieur sont en concertation permanente», a déclaré le ministre de l’Enseignement supérieur, en sa qualité de président du conseil d’administration des universités et grandes écoles. «La bonne gouvernance tient aussi à cela, l’échange qui doit être établi entre la tutelle et ses différents opérateurs. Au terme de l’année académique 2017-2018, il est bon qu’on s’asseye et qu’ensemble nous puissions établir le chronogramme des conseils d’administration», a souligné Jean de Dieu Moukagni-Iwangou.

Ce dernier s’est dit heureux de l’attitude de l’ensemble des chefs d’établissements, qui entendent rendre compte de leur gestion durant l’année académique 2017-2018. «Nous avons donc convenu du programme qui doit être adopté en vue de la présentation des comptes, des bilans et faire le point des activités pédagogiques de l’ensemble des établissements supérieurs du Gabon», a affirmé Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, pour qui «la nouvelle gouvernance universitaire entend absolument établir la transparence comme règle».

Le ministre de l’Enseignement supérieur n’a pas manqué de rappeler la vision du gouvernement en matière de gouvernance universitaire. «Le gouvernement met à la disposition des différents établissements des budgets. Il doit s’assurer de leur bonne gestion, c’est l’objet des conseils d’administration. Après quoi, le gouvernement avisera. J’ai foi dans la bonne tenue des comptes des différents établissements», a conclu Jean de Dieu Moukagni-Iwangou.

 
 

1 Commentaire

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW